Magazine High tech

Un chinois se fait greffer sa main sur la cheville

Publié le 17 décembre 2013 par Ahmedafi

Il ne s’agit ni de science fiction, ni de pratiques douteuses de la part de médecins peu scrupuleux, mais belle et bien d’une pratique médicale sûre et efficace. Pour éviter que la main de leur patient meurt en attendant d’être greffée au bon endroit, des médecins chinois l’ont relié temporairement au niveau de la cheville du patient.

Le 10 novembre dernier, Xiao Wei a subi un accident du travail où il a eu la main coupée par une machine industrielle et son bras écrasé de manière importante. Heureusement pour lui, ses collègues ont eu le bon reflex de bien évidemment l’emmener à l’hôpital mais également de préserver la fameuse main dans de la glace. Il a d’abord était transporté à l’hôpital local, puis transférer en urgence vers celui de Changsha qui est plus important. Très rapidement, les chirurgiens ont constaté que le bras était dans un trop mauvais état pour que la main puisse être greffé immédiatement. Donc pour éviter que la main s’abîme en attendant la cicatrisation, les chirurgiens ont décidé de greffer temporairement la main coupée au niveau de la cheville du patient en la reliant aux artères de la jambe.

Le blessé est resté ainsi pendant un mois jusqu’au moment où il était médicalement possible de remettre la main à son bon emplacement. Pour le moment, Xiao Wei ne peut pas encore se servir de sa main, il lui faudra encore plusieurs opérations pour cela. Les médecins sont cependant assez confiants quant à son état futur.

Les photos de la greffe provisoire sont ci-dessous, mais attention certains peuvent déranger.

Un chinois se fait greffer sa main sur la cheville
Un chinois se fait greffer sa main sur la cheville
Un chinois se fait greffer sa main sur la cheville

Source



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ahmedafi 3389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine