Magazine Sexo

Field Report (enfin presque) : Ces femmes qu’on ne revoit pas !

Publié le 22 décembre 2013 par Chrisandflow

Je ne fais pas partie des mecs qui ne cherchent que des coups d’un soir et passent d’une fille à l’autre. Ce n’est pas une question morale, simplement je ne vois pas l’intérêt de perdre mon temps rechercher constamment une nouvelle fille avec qui coucher, alors que je peux en garder plusieurs qui m’apprécient et veulent me revoir.

En vente, on dit qu’il est plus facile de vendre plusieurs produits à un même client que d’en vendre un seul à plusieurs. C’est la même chose en séduction !

 Quand uand je rencontre et couche avec une nouvelle fille mignonne et sympa, j’ai envie de la revoir, soit en tant que sex friend, soit en relation (le plus souvent en relation ouverte). Je ne veux pas avoir à passer des dizaines d’heures par semaine à draguer dans la rue pour avoir suffisamment de sexe et d’affection dans ma vie.

Cependant, il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir des ONS. Une trentaine à tout casser. Des touristes qui devait repartir,  quelques filles dont l’intérêt de de les revoir a faner parce que je ne les avait pas revu les 2 ou 3 semaines qui avaient suivi le Fclose, quelques unes avec qui le sexe n’était vraiment pas terrible (important pour moi) et quelques filles qui ne me plaisaient pas suffisamment pour avoir envie de les revoir (j’ai saisi l’occasion, mais pas mon genre…). Mais ce n’est même pas la moitié de mes ONS.

Paradoxalement, la grande majorité que j’ai eu n’ont pas été voulu par MOI, mais par la fille !!

Au départ, comme tout le monde j’ai cru que c’était à cause de moi si une fille ne voulait pas me revoir. Je croyais au fameux « buyer’s remorse ». Que mon game n’était « pas assez bon ». Manque de confort ? De qualification ? Ah, masturbation intellectuelle quand tu nous tiens…

Avec l’expérience j’ai réalisé que ce n’était pas de ma faute.

On a tellement tendance à croire que tout est sous notre contrôle en séduction, qu’on pense souvent que c’est de notre faute si tout ne se passe pas comme nous voulons. Hors c’est absolument faux. Peu de choses sont réellement sous notre contrôle.

Cela nous amène à une histoire récente que j’ai vécu, et qui illustre parfaitement cela.

Il y a quelques semaines, je suis allé aborder une fille sur la route que je prenais pour aller faire mes courses (si vous voulez savoir comment, voici non pas UN, ni DEUX, mais TROIS articles qui pour vous donner des indices !  ;-]).

Plutôt réceptive à mon approche, j’ai pris son numéro en insistant légèrement. Je lui ai renvoyé un message le soir même (comme le conseil dans mon article sur le phone game) et j’ai  rappelé 2 jours plus tard pour lui proposer qu’on prenne un petit café ensemble en fin de semaine.

Quand nous nous sommes revues, elle paraissait très intéressée. Elle n’a pas mis longtemps à flirter avec moi. Du coup, dès les premières minutes, j’ai essayé d’escalader physiquement en lui prenant la main. Elle a rejeté ma première tentative, puis ma secondes quelques minutes plus tard, en retirant sa main et en me disant que ça ne l’intéressait pas – ce à quoi j’ai répondu, sans dire un mot, par un petit sourire au coin et un petit regard taquin.

Au bout de 35 minutes de rendez-vous, je l’ai raccompagné au métro. Je ne passe jamais plus d’une heure en Rendez-vous si la fille rejette mon escalade physique. A ce stade, qui n’est encore que je début du processus, je trouve plus efficace de paraître détaché du résultat et proposer un autre rendez-vous plutôt que de forcer la compliance. Souvent c’est juste le  » blocage du premier RDV », et je préfère le dépasser par un second rendez-vous, qu’en 3 heures à essayer de la persuader que ce n’est rien de se donner à un mec au premier rendez-vous (résultat qui n’ai pas plus garanti d’ailleurs).

Arrivé au métro, je lui ai demandé si elle voulait qu’on se revoit ? Elle m’a répondu « bien sûr » avec le sourire.

Après 4 jours et quelques SMS échangés, je la rappelle. On se donne de nouveau rendez-vous à quelques minutes de mon appartement, mais cette fois je lui propose de monter prendre un verre chez moi. Elle accepte et me suit.

On se retrouve chez moi, elle s’installe, on discute un peu, j’essaie de l’embrasser 2 fois sans succès, puis elle me laisse faire à la troisième tentative.

Parfois le plaisir provoqué par un premier baisé passionné permet d’escalader sexuellement sans barrière. C’est ce qu’il s’est passé cette fois-ci. Nous avons couché ensemble plusieurs fois d’affilé et passé le reste de l’après-midi ensemble.

En la raccompagnant au métro, je l’ai embrassé et lui dit bien naïvement « à bientôt ». Puis, après avoir eu une réponse de sa part me disant qu’elle était bien rentrée, plus de nouvelle ! Le silence radio. Même après quelques tentatives de l’avoir par appel et par SMS. Evidemment, je suis très vite passé à autre chose.

Cela aurait pu être la fin de l’histoire, mais ça n’est pas tout à fait fini…

Quelques mois plus tard, par hasard sur facebook, je remarque la photo d’une amie, et dans les commentaires, devinez ce que j’y trouve ?! Le commentaire de la fille en question. Oui, le monde est petit !

Par curiosité, je suis allé voir son profil. Et là : bonne surprise… j’ai découvert qu’elle était « fiancée ». Et plusieurs des photos d’elle et son fiancé dataient de bien avant notre rencontre.

Pourquoi ne m’avait-elle jamais recontacté et ignoré ? Parce qu’elle été déjà en relation sérieuse avec quelqu’un. Et elle a trompé discrètement son copain avec moi, sans me mettre au courant, et sans avoir l’intention de me revoir.

Sans doute aussi m’a-t-elle résister plusieurs fois pour se donner bonne conscience… Mais bref. C’est le genre d’histoire qui m’est arrivé plusieurs fois et vous arrivera sans doute aussi. A tel point que vous ne serai plus jamais surpris quand cela arrivera.

TRÈS SOUVENT, si une fille ne veut pas vous revoir sans raison apparente, c’est parce qu’elle trompe son copain/financé/mari avec vous et n’envisageait pas plus qu’un coup d’un soir.

Les femmes aiment être en relation, mais elles ont aussi de variété sexuelle comme les hommes, au moins de temps en temps.

Finalement, leurs désirs sexuels ne sont pas SI  différents des nôtres. Mais chuttttes ! Gardons ce secret entre drageur ;-).

Chrys


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chrisandflow 302 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine