Magazine Entreprendre

Les coulisses de la START’UP LYCEE: retour sur une première en France

Publié le 22 décembre 2013 par Martinez

start-up LycéeA longueur de radio et télé on attend parler de start up...cela devient classique, par contre où cela l'est moins c'est lorsque l'on associe start- up et lycéen...quel est donc ce mariage pour le moins étonnant ?

Qui a pu avoir une telle idée ?

Sur quel territoire de notre beau pays est née cette expérience unique et bizarroïde à première vue ?

Bizarroïde à coup sûr, car le challenge était important: des lycéens avaient 48 heures pour créer une entreprise.

Comment est née cette idée ?

Probablement après une séance de brainstorming intense, où le café coulait à flot... je m'imagine très bien l'équipe de la pépinière d'entreprises de Lunel:

  • Pierre Alzyngre, qui comme dans le cercle des poètes disparus monte sur une chaise pour déclarer:

"72% des professeurs pensent que l’entreprise a sa place à l’école" !

et en plus 82% des professeurs souhaitent la mise en place d’ateliers professionnalisants… "

  • Alors Nathalie lui répond: "Tout à fait et en plus François Hollande a déclaré qu'il fallait prévoir de la sixième à la terminale, un programme sur l’entreprenariat !"
  • Julie renchérit en déclarant un pied sur le frigidaire de la pépinière " Trop souvent l’enseignant ignore ce qu’est une entreprise tandis que le responsable d’entreprise ne mesure pas l’importance et la difficulté du travail enseignant !!"
  • Sur ce Myriam lance: " C'est pas toi qui l'as dit mais Laurence Parisot le lundi 3 mars 2010 à 15h63".
  • Freddy déboule sur son skate board pour rappeler à cette assemblée que comme l'indique Vincent Peillon " Il y a une nécessité de prévoir l'avenir, les formations doivent changer très vite et s'adapter au monde "

Forts de ces réflexions nos amis passent de nombreuses heures à phosphorer, mélanger les phases les unes aux autres, certains réfléchissent la tête en bas, d'autres suspendus à trois mètres du sol sur un grillage de cordes...certains comme Dips se déguisent en poulet.

dips

Et d'un seul coup la partie de ping pong reprend entre eux:

  • Pierre: et si on regroupait des lycéens de terminal en gestion ?
  • Nathalie: et si on leur proposait de réfléchir à la création d'une start-up ?
  • Julie: et si pour mettre un peu de piment on ne leur donnait que 48 heures ?
  • Freddy: et s' ils étaient accompagnés et coachés par des chefs d'entreprises et des consultants ?
  • Dips: et si on mangeait ?

Voilà enfin dévoilées les coulisses de la création du premier concours de start-ups organisé, le 19 et 20 décembre 2013, pour les lycéens de terminale avec un fort partenariat du Lycée Louis Feuillade de Lunel et de la Communauté de Communes du Pays de Lunel.

UN retour sur ce concours d'un nouveau genre en quelques mots...:

  • 16 projets présentés lors des pitchs finaux,
  • 90 lycéens de Terminale STMG, engagés dans une vraie compétition de créativité, et surtout d’innovation.
  • Une phrase de résumé par un coach :« la créativité ou l’engagement n’est pas réservé aux terminales scientifiques et aux grands lycées côtés, il est en chacun d’eux. ».
  • Une phrase de résumé par une élève: «créer un vrai produit, c’est être libre de faire ce que l’on veut »
  • Pour le première fois on mettait à disposition des lycéens des outils méthodologiques utilisés par les start-ups, et des coachs confirmés pour les aider à créer de vraies entreprises, grâce à l’équipe de l’incubateur et pépinière d’entreprises Via Innova Pays de Lunel.
  • De vrais projets de start-up: l’ensemble a donné des projets dont beaucoup franchiraient la première sélection d’un incubateur d’entreprises innovantes.
  • Fleur Pellerin Ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique, a soutenu cette initiative via une vidéo (ici.) destinée aux lycéens participants.

Pour finir ce billet, un éclairage sur un des gagnants de cette première édition. La Première place pour KIPOURA.

Equipe : Alex FOURNIER, Dristan MENTASTI, Jérémy MERFELD, Océane GARRIDO, Laurie HERNANDEZ

Coach : Dimitri Roques , entreprise Place du Village

KIPOURA est une plateforme internet d’aide à l’orientation des lycéens par les lycéens. KIPOURA permet aux jeunes de mieux se connaitre, d’avoir des retours d’expérience des anciens, et ainsi pouvoir mieux choisir sa filière et son futur métier. KIPOURA se veut être un outil en complément des avis des professeurs et du conseiller d’orientation.

Vous voulez organiser un START’UP LYCEE dans votre lycée ou dans votre ville ?

Contact: suplycee (@) gmail.com

Partage propulsé par Wikio

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Martinez 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte