Magazine Poésie

merci les gens!

Par Plouf

Et ce soir, malgré moi, malgré tout,
Je pleure des silences,qui m'étouffent et me tue
Je pleure ces absences, qui mènent au néant
J'ai mal, mal de tout mon être, j'ai le coeur blessé!

tout autour n'est que néant,où sont nos sentiments?
MERCI LES GENS,Quand la gorge se noue,
et que les mots s'arrêtent et brulent notre univers
Où est donc le bien ? Comme un air de fête!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines