Magazine Cinéma

Motor Psycho

Publié le 23 décembre 2013 par Olivier Walmacq

motor%20psycho

genre: thriller (interdit aux - 16 ans)
année: 1965
durée: 1h15

l'histoire: Dans un coin paumé de Californie, une jeune femme à la poitrine généreuse, vêtue d'un maillot de bain, bronze allongée sur un transat tandis que, plus loin, son mari taquine le poisson au bord d'une rivière. Trois voyous en moto, Slick, Dante et Brahmin, le meneur du trio, agressent le pêcheur sous les yeux de sa femme, avant de s'en prendre à celle-ci. Leur soif de violence est telle qu'ils vont semer la terreur dans la région.   

La critique d'Alice In Oliver:

On connaît surtout Russ Meyers pour ses films mélangeant plus ou moins habilement comédie, érotisme et violence. Ses oeuvres se distinguent par l'apparition de superbes femmes aux courbes particulièrement généreuses. Russ Meyer s'est surtout fait connaître par le biais de Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !, un film culte pour les fans du cinéma bis.
Par la suite, Russ Meyer continuera sur sa lancée avec des productions parfois d'un goût douteux, entre autres, La Vallée des Plaisirs, Super Vixens, Mega Vixens et Ultra Vixens.

Clairement, Russ Meyer n'a pas la réputation d'être un chantre du bon goût. Réalisateur de nombreux nanars, néanmoins amusants et particulièrement sympathiques, son cinéma est loin d'être totalement inintéressant. Preuve en est avec Motor Psycho, connu également sous le nom des Enragés de la Moto, et réalisé en 1965, donc un peu avant Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !
Déjà, avec Motor Psycho, on trouve un certain nombre d'éléments qui feront le succès du fameux Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !

MOTORPSYCHO%202

Russ Meyer utilise un décor simple, à avoir un immense désert, une image en noir et blanc et un scénario reposant sur une banale histoire de vengeance, tout du moins, en apparence. Attention, SPOILERS ! Dans un coin paumé de Californie, une jeune femme à la poitrine généreuse, vêtue d'un maillot de bain, bronze allongée sur un transat tandis que, plus loin, son mari taquine le poisson au bord d'une rivière. Trois voyous en moto, Slick, Dante et Brahmin, le meneur du trio, agressent le pêcheur sous les yeux de sa femme, avant de s'en prendre à celle-ci.
Leur soif de violence est telle qu'ils vont semer la terreur dans la région.

Par la suite, ils agressent la femme d'un homme sans histoire. Accompagné d'une belle brune aux courbes voluptueuses, ce dernier a bien l'intention de retrouver les voyous et de leur faire payer leur brutalité. Sur la forme, Motor Psycho ressemble presque à un film amateur.
Inutile de mentionner les acteurs. Ce sont tous des inconnus. Encore une fois, Motor Psycho repose sur une formule que Russ Meyer reprendra plusieurs fois, à savoir des femmes avec des gros nichons, des hommes qui expriment leur virilité par la brutalité et une comédie qui prend souvent les allures d'un thriller très violent.

MOTORPSYCHO%202

Clairement, pour l'époque, donc en 1965, Motor Psycho est une oeuvre osée, engagée et d'une rare violence. L'air de rien, le film aborde des thématiques intéressantes, entre autres, le féminisme et la place de la femme dans la société.
Ici, les femmes sont violentées par les hommes, tous ou presque tous caricaturés comme des agresseurs en puissance. Finalement, ce ne sont pas les voyous qui sont les plus violents dans ce thriller. Même le héros de l'histoire, qui cherche à venger le viol de sa femme, se montrera agressif à l'égard de sa nouvelle compagne.

Russ Meyer montre déjà l'impact de la guerre du Vietnam sur une jeunesse complètement déboussolée et en proie à ses instincts les plus primitifs. Néanmoins, le traitement de Russ Meyer manque singulièrement de pertinence et de finesse.
Paradoxalement, le cinéaste est fidèle à lui-même et signe une oeuvre attachante et singulière. Néanmoins, ce long-métrage souffre parfois de baisses de rythme un peu gênantes. En résumé, Motor Psycho est tout sauf un nanar. C'est même un bon film !

Note: 13.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine