Magazine Société

Le succès du lancement de la 1ère fusée low cost SpaceX, un coup dur pour Ariane ?

Publié le 23 décembre 2013 par Toulouseweb
Quand une start up s'attaque р l'espace, cela fait rire au dщbut les pionniers dщjр bien installщs dans le business. Mais quand la start up qui a louщ carrщment le centre spatial Kennedy rщussit le lancement d'un satellite de tщlщcommunication appartenant en outre р une firme bien installщe comme SES, le tout avec une fusщe baptisщe Falcon 9 construite par la firme SpaceX, les conversations s'arrъtent chez les pionniers. Et on commence р se poser des questions quitte р laisser chauffer le champagne lors du cocktail annuel. Et quand on sait le prix qu'a payщ la sociщtщ SES, 56,5 millions de dollars, alors que l'europщen Ariane aurait facturщ 137 millions de dollars, on se dit qu'il y a vraiment le feu р la maison.
Bien s√r, en bon enquъteur, on passe un coup de fil р Arianespace pour lui demander ce qu'il pense de cette concurrence nouvelle. Et lр on tombe sur le nouveau prщsident qui s'appelle Stщphane Israыl. Le jeune Stщphane, 42 ans, a succщdщ au vieux briscard Jean-Yves Le Gall passщ, lui, au CNES. Stщphane Israыl est assurщment le 1er de la classe mais de la classe littщraire, il a fait Normale Sup. A la sortie de l'ENA il opte pour la Cour des Comptes et c'est presque par hasard qu'il contrЇle le domaine de l'espace. Cela lui plaюt, il a envie de rejoindre une grande entreprise et il se retrouve chez Astrium o∙ il supervise la construction du missile nuclщaire M 51. Comme il apprend vite, disons qu'on le retrouvera 5 ans plus tard р la tъte d'Arianespace.
Alors SpaceX, cela vous dit quoiа? Rщponse de l'intщressща: pas grand chose. En baissant leurs prix ils sont р l'щvidence en train d'acheter des parts de marchщ, c'est bien normal. Mais SpaceX a rщussi un seul tir. Notre grand avantage c'est la rщgularitщ, c'est elle qui fait la confiance du client. Dont acte, Arianespace a rщussi 57 lancements consщcutifs depuis dщcembre 2002, c'est un record щvidemment. Enfin n'oublions pas le cours du dollar ou plutЇt celui de l'euro trop fort qui multiplie les additions par 35 puisque la plupart des marchщs sont facturщs en dollars.
лаJ'arrive р un moment o∙ tout changeа╗ a dщclarщ Stщphane Israыl tout rщcemment au Point. Des changements au sein d'Arianespace, il va y en avoir sur le lanceur-phare Ariane 5. Il s'appellera bientЇt Ariane 6, il devrait dщcoller pour la 1шre fois de Kourou en Guyane vers 2021/2022 et son prix va baisserа: objectif proposer aux clients des lancements р 90 millions de dollars. Ce qui s'approcherait de la facture prщsentщe par SpaceX. Ce sont les industriels qui ont eu l'idщe, ils vont fabriquer en sщrie pour chaque lanceur 4 moteurs р propergol identiques, d'o∙ la baisse des co√ts. Ariane 6, contrairement р sa petite sЬur Ariane 5, ne lancera qu'un satellite р la fois car la bonne idщe d'il y a 10 ans de mettre 2 satellites sous la coiffe d'Ariane se trouve aujourd'hui р la peine. En effet Ariane 5 est calibrщe pour lancer un gros satellite et un autre de plus petite taille. Seulement voilр, souvent les fabricants de satellites ne tiennent pas leurs dщlais. Exempleа: s'il n'y a pas eu de tir le 6 dщcembre dernier c'est que le satellite Amazonas-4 a eu un ennui de derniшre minute, le tir a donc щtщ reportщ laissant au sol le gros satellite compagnon de voyage du petit.
Et puis Stщphane Israыl changerait bien aussi le mode de gouvernance de son entreprise qui dщpend des multiples rщunions de l'agence spatiale europщenne (ESA), du centre national d'щtudes spatiales (CNES), de l'industriel Astrium, filiale d'EADS.
A ce propos mais c'est un autre sujet, comment va-t-on expliquer chez EADS que l'on va licencier des employщs d'Astrium alors que la sociщtщ vient de recevoir la commande de 18 fusщes Ariane supplщmentaires.
Donc autant le dire, il y a des simplifications et de nombreuses pesanteurs dans l'Europe spatiale, d'o∙ l'intщrъt de se souvenir de la phrase du jeune Stщphane Israыl лаj'arrive р un moment o∙ tout changeа╗. Quand il regarde la biographie de Elon Musk le fondateur et PDG de SpaceX, le nouveau patron d'Arianespace dщcouvre une sorte de Steve Jobs. En effet avant les fusщes il s'intщressait р Paypal le nouveau systшme щlectronique qui vient d'ъtre choisi par l'Europe et il s'intщressait щgalement р Tesla la voiture de course щlectrique, une sorte de Ferrari non polluante qui fait un tabac en Californie..
Restons lucide, Arianespace possшde 21 lancements de satellites en porte-feuille tandis que SpaceX espшre en rщaliser une dizaine en 2014.
Il n'y a donc pas photo, l'avantage reste bien р la sociщtщ europщenne. Il faut cependant se mщfier de ces hurluberlus vivant plutЇt sur la cЇte ouest des ╔tats-Unis qui prщtendent que ce ne sont plus les constructeurs automobiles qui feront les voitures de demain. Mais aprшs tout Stщphane Israыl rentre bien dans ce cadre. Il n'est mъme pas ingщnieur aщronautiqueа!
Gщrard Jouany - AeroMorning

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulouseweb 7297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine