Magazine Mode femme

Aenne Burda, une grande de la mode méconnue

Publié le 24 décembre 2013 par Mpbernet

24 décembre 2013

Elle n’a pas inventé le concept du patron multitailles comme Edwin Butterick, mais elle mérite vraiment notre admiration pour avoir créé une marque de mode mondialement connue par les femmes  habiles et économes … et pourtant, on ne peut pas dire que les créateurs de mode allemands soient mondialement renommés pour la " german Touch ".

aenne

Anna Magdalene Lemminger est née en 1909 à Offenburg.

Elle a épousé en 1931 Franz Burda junior*, imprimeur et surtout éditeur de revues déjà florissant, qui vient d’ouvrir une nouvelle imprimerie dans cette ville dont sa famille est originaire. Franz a pris la suite de son père qui avait débuté en 1898 dans l’imprimerie d’Otto Pröttel à Philippsburg et dont il est devenu propriétaire quatre ans plus tard.

En 1927, Franz a fondé le premier périodique de programmes de radio pour le sud de l'Allemagne, Sürag, qui deviendra Bild+Funk. Burda, en Allemagne, devient un des grands de l’édition : Das Haus, Freundin, Meine Familie & Ich, Mein schöner Garten, Freizeit Revue, Bambi … C’est aussi la revue « das Ufer » (la rive) qui deviendra Bunte, et aussi la revue destinée aux militaires français d’occupation en Allemagne, des timbres, des livres scolaires, des cartes géographiques....

Anna_Lemminger_and_Franz_Burda

revue

patronsburda

ABurda

Aenne, maîtresse de maison exemplaire, élève ses trois fils Hubert, Frieder et Franz, quand, à quarante ans, son mari lui confie une filiale déficitaire du groupe, une petite société spécialisée dans l’édition de patrons de couture.

top

Elle considère que la mode parisienne est trop chère, trop extravagante, trop loin des préoccupations des Allemandes …

Elle fonde donc VAB (Verlag Aenne Burda) en 1949 et, en 1950, les premières livraisons de la revue Burda Moden (prononcer le « u » : « ou », à l'allemande) avec les patrons permettant de coudre les modèles à la maison, paraîssent. Le succès est fulgurant.

En 1987, sa revue sera la première publication occidentale à être éditée en version locale en URSS.

Pour Aenne, "les miracles sont faisables". Son idée : réaliser soi-même sa mode. Elle permet ainsi à des millions de femmes de retrouver la confiance en leur propre valeur, dans les années qui suivirent la fin de la guerre et les difficultés économiques. D’une petite entreprise déficitaire, elle fait une marque mondiale. Les premiers patrons sont commercialisés en 1952, c’est l’époque du New Look. Cette femme discrète est l’une des premières à jouer un rôle éminent dans le miracle économique allemand.

Elle quitte ce monde en 2005.

 

*le Groupe Burda, c'est aujourd'hui 235 titres dont 64 en Allemagne


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine