Magazine Histoire

La "Lumière de lune tissée", dans cette civilisation du linge, y avait-il une mode masculine ?... (2) en Égypte ancienne !

Par Aimejc @aime_ankh

  www.aime-free.com

L'habillement en Égypte antique devait être finalement bien adapté au climat !

Chaud...

Humide...

Avec aussi les tempêtes de sable...

N'oublions pas leur spiritualité, essentielle dans cette culture, qui ne devait pas être très éloignée, à travers la pureté,...

Le gant du pharaon Toutânkhamon...

Un gant avec la forme de la main...

Avec ses cinq doigts...

27 gants découverts dans son hypogée dont un seul modèle semble ne posséder que deux doigts seulement ! 

En fibres de lin...

Équitation ?

Tir à l’arc ?

Source / Lien

La confiance en soi...  

La propreté...

Nos anciens semblaient, pour certains d'ente eux en tout cas, particulièrement exigeants ! Autant du reste quant à leur apparence...

Les hommes portaient des bijoux...

Utilisaient des cosmétiques...

Des sandales en papyrus, en cuir...

Néanmoins :

- Les hommes comme les femmes d'ailleurs,

- Y compris les nantis... Tous semblaient marcher, tout du moins, ils étaient représentés ainsi, pieds nus !   

Les conventions artistiques...

Les proportions du corps...

Ainsi vit-on nos chers anciens :

- Aux épaules bien larges,

- Le corps mince,

- Musclés des bras comme des jambes,

- ...

Quant à leurs femmes :

- Fine taille,

- Ventre plat bien évidemment,

- Bien arrondie, cette belle poitrine,

- ...

Enfin, quel qu'il en soit, tous, toutes furent bien vêtus de vêtements des plus élégants !

De bijoux aussi...

Élancés...

La tête haute...

Rien que du respect en les admirant !

Ainsi, souvenons-nous du règne d'Amenhotep III !

→ Les vêtements des femmes furent bien en lin transparents, très légers.

→ Les hommes, des pagnes, des jupes jusqu'au au genou, mais tous cela en lin !

Parfois :

- Demeurait des pagnes en cuir !

- Des décorations en fil d'or, perlés...

Quant aux hauts dignitaires que pouvait être les vizirs, les prêtres, ils portaient de longues tuniques blanches à une seule bretelle, et les prêtres-sem portaient une peau de léopard sur leur tunique... 

Cordes et tissu de lin.

Musée de Turin.

Source / Lien

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

Pour en savoir davantage sur vêtements et l'habillement dans la Kemet antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans le précédent article ? 

→ Article n°1 : la magie du lin...

  Voici du lin moderne teillé...

Avec de bien longues fibres extraites des pailles....

© BERTFR

Source / lien

  Et voici une tunique vraiment prodigieuse !

Elle est en lin plissé....

  Excavée à Meir dixit A. Bey Kamal, en 1912...

6 à 11e dynasties...

© Pierre Bergé & associés.

  Plan de l'article... 

→ Que de poésie en ses mots !

→ Un empire du lin...

→ Les étoffes furent un maillon essentiel de l'économie d'échange...

→ Elles furent si importantes...

→ Y avait-il une mode masculine ?

→ Les plus aisés...

La prêtresse Hennutawi...

De la 18e dynastie.

Les inscriptions tombales révélaient que cette prêtresse s'était rendue à Abydos en honneur d'Isis et d'Osiris.

Les prêtresses de tous les temples avaient ainsi participé à une fête annuelle où elles  jouaient le rôle d'Isis ayant ressuscité comme vous le savez en concevant son légendaire fils Horus !

Tombe de Menna.
Luxor.

Source / liens


Que de poésie en ses mots !

La "Lumière de lune tissée"...

Et tout cela, simplement pour mentionner une plante !

Mais quelle plante !

Elle traversa les millénaires pharaoniques, elle fut de plus l'unique matrice, la base de tout leur habillement !

Elle permit aussi d'élaborer la fameuse huile de lin, mais lisez plutôt :

"Parmi les peintures des grottes d'Eléthyie, dont la description, par M. Costaz, fait partie du grand ouvrage sur l'Egypte,

se trouve un champ planté en lin parvenu à maturité : des ouvriers sont occupés à arracher le lin ; auprès d'eux se voit un atelier où d'autres ouvriers travaillent à séparer la graine de la tige.

Pour y parvenir, ils emploient un appareil encore usité parmi nous pour le même effet.

Ils tiennent à la main une poignée de tiges,

le sommet tourné en bas ;

ils passent ces tiges entre les dents d'un peigne placé à terre dans une position inclinée, relevée du côté des dents;

ce peigne est maintenu en place par le pied de l'ouvrier, qui retire le lin à lui.

Les dents étant espacées d'une quantité moindre que le diamètre de la graine, celle-ci est arrachée et retombe en tas au dessous du peigne

     ..."

Recueil des Comptes rendus des séances de l'Académie des Sciences

M. Costaz.

Constatant la culture du lin dans l'ancienne Egypte... 

Un empire du lin...

La civilisation de nos anciens semble avoir fait une grande part au linge ! On parlait dèjà de blanchisseurs,... !

Je ne vous apprendrais évidement rien, les étoffes servaient à s'habiller !

Nonobstant, ce qui paraît d'une évidence même, doit parfois être rappeler !

S'habiller élégamment...

De façon ostentatoire...

Cela devait être réservé à une certaine classe !

Le lin servait donc pour s'habiller, mais pas seulement...

Les étoffes furent un maillon essentiel de l'économie d'échange...

La base même du troc !

Elles devaient servir à payer :

- Les salaires...

- Les impôts...

- Les transactions internationales...

- ...

Mais également :

- A élaborer les momies dont on estime aux alentours de 375 mètres carrés la surface nécessaire pour un seul défunt !

- Au confort même, physique, de ce dernier au sein du monde d'Osiris : expliquant probablement la multiplicité des offrandes basées en partie sur les étoffes !

- ...

Ainsi, on retrouva, une quantité vraiment pharaonique, environ 845 mètres carrés de tissus dans le seul hypogée d'Ouâh, du Moyen Empire :

- Toile rectangulaires...

- Des pagnes...

- Des robes...

- Des châles...

- Des écharpes...

- ...

Elles furent si importantes...

Si essentielles même, qu'une netjeret leur était attribuée !

Celle des tisserands...

Tayet...

Taét...

Tȝy.t...

Taÿt, la netjeret du tissage, celle des étoffes également ! Dans les Texte des Pyramides elle vêt pharaon dont d'ailleurs elle était la mère. Nonobstant, il faut bien se rendre compte qu'être tisserands s'étaient se trouver en bas de l’échelle sociale et leur métier était bien difficile.

Et elle semblait bien patronner alors :

- Le tissage,

- Les étoffes,

- ... De fait, on la vit participer aux rites funéraires !

Elle apportait alors les fameuses bandelettes de lin nécessaires aux embaumements...

Tayet

Femme en deuil de l'hypogée de Minnakht.

Voyez sa robe en textile de lin...

© Hair and Death in Ancient Egypt

Source / liens  

Y avait-il une mode masculine ?

A l'origine le costume des hommes fut très sommaire ! 

Il se limitait certainement à une espèce de très courte "culotte", le reste du corps étant nu !

Le vêtement s'enrichira bien vite au cours des siècles...

Ainsi, le pagne faisait rapidement son apparition, sans doute composé au début de fibres de palmier ou de roseau !
La base du peuple portait donc une sorte de pagne, simplement noué aux hanches...

Ou alors, ne portaient rien !

Homme de la noblesse.
Jupe courte, plissée, avec ceinture...

Ancien Empire.

© Dessin de John Ide.

 Source

Ainsi à partir de l'Ancien Empire, les hommes portaient un pagne :

- Court,

- Étroit,

- Droit,

- En lin uni,

- Parfois en cuir ! On devait aussi les voir vêtus d'une courte jupe s'arrêtant au-dessus du genou.

Voyez le pagne court du mari...

Antiquité égyptienne du musée du Louvre.

E 15592.

L'inspecteur des scribes Raherka et sa femme Merséânkh.

Vers 2350 avant notre ère, 4e ou 5e dynastie...

En calcaire peint...

© Guillaume Blanchard,

Source / Lien

Vous l'avez compris, l'habillement principal de nos anciens fut en lin !

À l'origine en blanc...

Au début bien court...

Serré...

Droit...

Ainsi sous l'Ancien Empire...

Il s'élargit...

S'allonge même...

Vint ensuite le plissé horizontal, vertical que l'on connaît !

Les plus aisés...

Il portait ce genre de tissu en forme triangulaire, un "pagne"...

Maintenu au niveau des reins au moyen d'une sorte de ceinture...

Le chendjit, šnḏ.t ...

Plus tard, 1500 ans avant notre ère, le shenti fut agrémenté avec une sorte de tunique particulièrement légère et fine, également munie d'une ceinture...

La robe-tunique...

Le calsiris...

E. et J. de Goncourt, Journal, 1857, p. 343.

N'oublions pas cet accessoire, que l'on pourrait parfaitement comparé à une cape...

Le soush...

Ils pouvaient certainement s'offrir des bijoux...

Cela devait probablement compléter :

- Un pagne très long,

- Ou double et cela à partir du Moyen Empire ! Un transparent en couvrant un plus épais...

Fonctionnaire.
Jupe à mi-mollet avec un grand tablier qu'on a probablement raidi pour qu'il conserve sa forme triangulaire.

Moyen Empire.

© Dessin de John Ide.

 Source

- Ou encore drapé, bouffant, plissé, accompagné d'une chemisette à manche vers 1400 avant notre ère, ou d'une courte tunique en lin souple aux longues manches...

- Au Nouvel Empire, les plissures deviennent davantage sophistiquées !

En éventail...

Une ceinture en tissu décorée...

Le nom même de son propriétaire au niveau du fermoir...

Quant aux personnes bien moins aisées, il y avait cette corde à la place de la ceinture !

- Sinon on vit une sorte de jupon plissé !

Certains portaient même une peau de léopard dans certaines circonstances, pour des hauts dignitaires,...

  A suivre prochainement... 

Homme de la noblesse !
Vêtement plissé élaboré.

Bijoux.

Perruque.

Cône parfumé sur la tête...

Sandales à bout allongé et recourbé typiques de la période.

Nouvel Empire.

© Dessin de John Ide.

 Source

  Voici une bien charmante jeune fille, chasseur qui de plus est !

Elle avait visiblement fait provision de lotus et tenait quelques oiseaux abattus !

 18e dynastie. 

Tombe de Menna.

Source 


"L'Égypte est une femme :

elle séduit,

ensorcelle même"

    Alain Zivie 

  Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir les vêtements en Égypte ancienne... 

 -La garde-robe des plus riches,

- La toilette des dames,

- L'évolution au nouvel Empire,

- Les travailleurs,

- Il faut souffrir pour être beau,

- Les autres accessoires,

- ... 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

   • Sources...

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003.   

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


G. Vogelsang-Eastwood, Pharaonic Egyptian Clothing, New York, 1993, pp. 115-125, pl. 28-30.

B. Letellier, Un siècle de fouilles françaises en Égypte, 1880-1980, catalogue d'exposition, Paris, 1981, p. 135, n° 134.

E. Chassinat & Ch. Palanque, "Une campagne de fouilles dans la nécropole d'Assiout", MIFAO 24, 1911, pp.163-164, pl. XXXIII. 

M. Dutrochet, recueil des Comptes rendus des séances de l'Académie des Sciences, tom. IV, page 743, premier semestre de 1837.

   Sitographie... 

   
Wikipedia  

   Taggé avec :

Vie quotidienne en Égypte antique ! 

Un aphorisme bien choisi...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...  

"Heureux


celui qui ne s'attache qu'à l'essentiel ;


sa vie se déroule dans la sérénité".

Daniel Desbiens

Fichier en PDF...

La "Lumière de lune tissée", dans cette civilisation du linge, y avait-il une mode masculine ?... (2) en Égypte ancienne !  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aimejc 12452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine