Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : le match du dimanche soir

Publié le 30 décembre 2013 par Sixverges
Sautons aux conclusions : le match du dimanche soir256e et dernier match régulier de la saison 2013. Qui des Eagles ou des Cowboys en profiteront pour poursuivre leur odyssée?
Eagles 24  Cowboys 22
C’est tout un défi qui attend les Cowboys, eux qui ne nous ont pas habitués à s’élever dans l’adversité. Les Eagles débarquent à Jerry World en faisant flèche de tout bois et eux doivent s’en remettre à Kyle Orton pour assurer la réplique. En même temps, Jerry Jones a payé Orton 10,5 millions sur 3 ans pour tenir un clipboard au cas où une situation comme celle-ci survenait. L’ancien des Bears et des Broncos n’est pas mauvais, sauf qu’en raison de la nullité de la défensive de son club, on lui en demande énormément pour son premier départ de la saison.
Orton débute en force, réussissant quelques passes vers Dez Bryant alternées avec de belles courses de Murray. Dallas progresse bien jusqu’à ce que Murray échappe la roche sur le plaqué de Kendricks. Philadelphie tirera un placement du revirement pour prendre les devants 3-0.
Refoulés profondément dans leur zone pour débuter leur possession suivante, Philly sort les gros jeux. D’abord McCoy galope sur 20 verges avant qu’Avant mette la patte sur un « jump ball » au 3 de Dallas. Beau catch! Shady McCoy inscrit le TD sur le jeu suivant pour donner les devants aux Eagles et on peut craindre un massacre. 10-0.
Toutefois, les joueurs de soutien ramènent les Cowboys dans le match. Terrance Williams capte un relais de 39 verges d’Orton avant que le safety recrue Gavin Escobar franchisse les 17 verges le séparant de la zone de buts, les dernières à l’aide d’une pirouette. Dallas avait besoin de ça, l’écart est réduit à 10-7.
La défensive étoilée maintien l’équipe dans la partie de sorte qu’Orton a une chance de mener une dernière poussée avant la pause. Toutefois, sa passe dévie sur le bras de Witten avant de se retrouver dans ceux du défenseur Kendricks qui réussit son second revirement de la demie. Philly en profite rapidement par l’entremise de Brent Celek qui exécute d’abord un catch acrobatique pour gagner 35 bornes avant de franchir les 14 restantes sur le jeu suivant. 17-7.
Cependant, Witten se reprend rapidement, permettant une rapide poussée des locaux qui mènera à un placement sur le dernier jeu avant la pause. L’écart est rétrécit à une possession. Après 30 minutes, Philadelphie 17, Dallas 10.
On ne sait pas trop ce que la défensive des Boys a mangé ce soir, mais elle domine largement le 3e quart, Philadelphie étant incapable de gagner un seul premier essai à ses trois premières possessions du quart. La seconde se termine abruptement pour les verts lorsque Foles perd le ballon après avoir été rabattu au sol. Dallas recouvre dans la zone brune.
Toutefois, ils n’en tireront qu’un placement, leur deuxième depuis le retour du vestiaire qui rétrécit l’écart à un seul point. 17-16 Eagles. Pour la première fois ce soir, l’absence de Romo paraît alors que la sélection de jeu fut très, très prudente. Orton y est allé pour les petites passes dans le flanc plutôt que de permettre à ses receveurs de jouer les héros.
Philly revient à la base, soit des courses de LeSean McCoy et se retrouvent avec un 4e et les buts au 1 de Dallas. Ils écopent d’une pénalité, mais sont sauvés car Jason Garrett avait demandé un temps d’arrêt. Toutefois, les Boys sauvent leur coach en freinant le QB sneak de Foles.
Garrett a une autre grosse décision à prendre alors que la poussée offensive subséquente des locaux doit à son tour négocier avec un 4eessai et une verge à franchir au 40 des verts. Le coach est agressif, mais ça se retourne contre lui et Philly reprend la balle. Le gars ne peut acheter un break!!
C’est encore plus vrai lorsque Shady McCoy et Bryce Brown percutent la défensive d’America’s Team course après course jusqu’à ce que Brown franchise la zone payante. 24-16 Eagles. Il reste 6 minutes.
Dallas refuse de s’avouer vaincus, mais voici que le cadran se met de la partie contre eux. Alors qu’ils auraient du bénéficier de 40 secondes pour remettre la balle en jeu après une longue passe captée par Witten, l’horloge n’en indique que 25 et les Cowboys écopent d’une pénalité pour délai du match. Quelle malchance! On se serait attendus à une erreur du genre des officiels mineurs contre l’équipe visiteuse, mais les Cowboys ne seraient pas les Cowboys sans que de telles choses surviennent!
Heureusement pour l’intégrité du jeu, Dallas s’en sort lorsqu’Orton rejoint Bryant sur un 4 e jeu et 9. Le controversé receveur brise un plaqué et file jusque dans la zone des buts. Le converti de 2 points est toutefois raté. 24-22 Philly.
Après un 3 & out des verts, Kyle Orton a la chance de jouer les héros avec 2 minutes à faire. Toutefois, dans la plus pure tradition des Cowboys, son relais vers Miles Austin est intercepté. GAME OVER, faites chauffer le cheesesteak, les Eagles seront des éliminatoires.
Tout comme le duel Packers – Bears, cet affrontement fut extrêmement serré et divertissant. Kyle Orton fut très bon, mais comme Romo trop souvent avant lui, sa dernière passe a causé la défaite de son équipe. Encore une fois, Dallas manque son coup dans un « do or die » et on verra si Jerry Jones prendra les décisions qui s’imposent suite à cet autre échec crève-cœur. En attendant, tournons notre attention vers le futur…
Sautons aux conclusions : le match du dimanche soir
Que la vraie saison débute
Maintenant que 20 prétendants ont été écartés, nous sommes prêts pour les 11 rencontres qui détermineront le vainqueur du trophée Vince Lombardi. Voici les participants aux séries :
AFC1 – Broncos de Denver2 – Patriots de la Nouvelle-Angleterre3 - Bengals de Cincinnati4 – Colts d’Indianapolis5 – Chiefs de Kansas City6 – Chargers de San Diego
NFC1 – Seahawks de Seattle2 – Panthers de la Caroline3 – Eagles de Philadelphie4 – Packers de Green Bay5 – 49ers de San Francisco6 – Saints de la Nouvelle-Orléans
Voici maintenant les matchs qui seront sur nos écrans la semaine prochaine et qui serviront à éliminer les 4 premières équipes.
Samedi 4 janvier16h35 (NBC)   Kansas City à Indianapolis20h10 (NBC)   Nouvelle Orléans à Philadelphie
Dimanche 5 janvier13h05 (CBS)   San Diego à Cincinnati16h35 (FOX)   San Francisco à Green Bay
On se souhaite des éliminatoires aussi excitantes que la saison que nous venons de vivre…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines