Magazine Livres

Les Editions Les Escales, présentent le premier roman d'Olga Grjasnowa : Le Russe aime les bouleaux. Coup de poing dans le ventre et coup de cœur de la rédaction !

Par Hizine2t @HizineMag
Le 9 janvier paraîtra aux Editions Les Escales le premier roman de l'allemande Olga Grjasnowa : Le Russe aime les bouleaux.
Les Editions Les Escales, présentent le premier roman d'Olga Grjasnowa : Le Russe aime les bouleaux. Coup de poing dans le ventre et coup de cœur de la rédaction !
Très remarqué en Allemagne lors de sa parution, ce livre raconte l'histoire de Mascha, une jeune femme d'origine azerbaïdjanaise et juive arrivée avec sa famille à onze ans en Allemagne pour fuir la guerre et les massacres.(...) Quand Elias, son petit ami meurt brutalement, Mascha part sur un coup de tête pour Israël.
Masha est une jeune femme comme les autres, en apparences...
Azerbaïdjanaise et juive d'origine, elle fuit la violence de son pays pour l'Allemagne, avec ses parents, quand elle a 11 ans. Mais la distance géographique n'a aucune incidence sur les souvenirs et les images du passé. Un passé bleu ciel qui s'est incrusté en elle.
Immigrée, elle comprend que parler la langue est un des sésames pour être acceptée dans ce pays d'accueil. Ce sera sa voie de prédilection. Etudiante en langues, Masha parle Allemand, Russe, Anglais, Arabe, mais pas hébreu. 
Masha est une jeune femme  libre, qui ne s'embarrasse pas de la nationalité ni de la religion de ses amants. Et surtout, Masha est amoureuse d'Elias. Etudiant en Langues lui-aussi, et globbe-trotters comme elle. Ensemble, ils sont heureux. Des sujets tabous, il y en a alors, ils s'arrangent pour les éviter. 
Quand Elias meurt subitement, Masha perd pied. Et la fantômes présents et passés de se ruer sur elle, comme une cavalerie sauvage et impitoyable. Partir en Israël pour retrouver un autre ciel. Elle y croit, elle part. Mais la distance géographique n'a aucune incidence sur les souvenirs et les images du passé. Un passé bleu ciel qui s'est incrusté en elle et qui peu à peu, devient rouge sang.
Absolument bouleversant, "Le Russe aime les bouleaux" est un roman atypique, violent, plein de larmes, de douleurs, et de lumière... 
En se racontant, Masha nous prend la main pour l'accompagner dans un chemin de vie imprévu et douloureux. Forte, elle est, mais plus encore, elle est humaine. Alors quand sa main glisse et qu'on est impuissant à la retenir, l'émotion est la plus forte... 
Brillant et intense, "Le Russe aime les bouleaux" d'Olga Grjasnowa est un roman à découvrir et à aimer viscéralement.
Téri Trisolini

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine