Magazine Design et Architecture

Hotel de soubise - paris

Publié le 31 décembre 2013 par Aelezig

L'hôtel de Soubise, anciennement hôtel de Clisson puis hôtel de Guise, est un hôtel particulier situé dans le 3e arrondissement de Paris (quartier du Marais). Il est affecté aux Archives nationales.

En 1371, Olivier de Clisson, Connétable de France, entreprend la construction d'un hôtel particulier sur les terrains qu'il vient d'acquérir à l'extérieur des remparts de Philippe Auguste. De ce premier hôtel n'est conservée aujourd'hui que la porte fortifiée avec ses tourelles.

z4

Entre 1420 et 1435, l'hôtel est confisqué par les occupants anglais, et devient la résidence de Thomas de Lancastre (1388-1421), duc de Clarence, puis de Jean de Lancastre (1389-1435), duc de Bedford.

En 1553, propriété de la famille d'Albret, l'hôtel de Clisson est acquis par François de Lorraine, duc de Guise et sa femme Anne d'Este, petite fille de Louis XII. Ils s’empressent d’agrandir l'hôtel en achetant les terrains avoisinants. Très délabré, le bâtiment exige d'importants travaux de reconstruction. La famille de Guise confie les travaux au célèbre artiste italien, Francesco Primaticcio, dit Le Primatice. De cet édifice subsistent seulement aujourd'hui les baies en plein cintre ouvrant sur le côté nord de la chapelle, ainsi que les murs de l'ancienne salle des gardes, connus pour avoir accueilli les « ligueurs » du parti catholique pendant la guerre de religion.

z3

Au XVIIe siècle, l'hôtel devient avec Marie de Guise une joyeuse place parisienne : des fêtes royales y sont données. Marie de Guise meurt en 1688, sans enfant, et dernière héritière de la famille. La succession est épineuse et l'héritage attribué à deux proches parents, les filles de la princesse Palatine : la princesse de Condé et la duchesse de Hanovre.

En 1700, les deux princesses vendent l'hôtel de Guise à François de Rohan-Soubise. Le prince tirait la majeure partie de son immense fortune des faveurs directes que Louis XIV prodigua à sa femme... En 1705, François de Rohan-Soubise et son épouse choisissent le jeune architecte Pierre-Alexis Delamair pour rénover l'hôtel.

Sous la Révolution, l'hôtel de Soubise est détourné de ses usages princiers, et utilisé pour mille tâches qui le mettent dans un triste état. En 1808, il est acquis par l’État. Napoléon affecte l'hôtel de Soubise aux Archives impériales.

Au cours du XIXe siècle, les Archives nationales font bâtir une série de dépendances et des travaux de rénovatio de l'hôtel sont entrepris. Au milieu du XIXe siècle, en parallèle à la construction des nouveaux bâtiments, sont entrepris des travaux de rénovation de l'hôtel.

z2

Architecture

En 1705, afin de donner au palais une entrée prestigieuse, Pierre-Alexis Delamair change l'orientation de l'hôtel se Soubise en plaquant une nouvelle façade de style classique (ou baroque, selon les historiens d'art...) contre l'ancienne aile sud et construit une cour d'honneur à colonnade ouvrant par une demi-lune. Il se charge également de la campagne de décors sculptés qui ornent encore aujourd'hui la façade et demande la réalisation des statues représentant les quatre saisons sur la façade au premier étage. En 1732, Hercule Mériadec de Rohan-Soubise entreprend de mettre au goût du jour les appartements de l'hôtel. Il fait appel au célèbre architecte Germain Boffrand qui complète l'enfilade de salon par un pavillon ovale permettant l'articulation avec les appartements privés de l'aile nord en retour. À partir de 1736, Boffrand porte tous ses efforts sur le décor intérieur de style rocaille, en faisant appel aux meilleurs artistes de son temps.

D'après Wikipédia

BON REVEILLON !

Que l'année nouvelle soit douce et légère. 

Que nos dirigeants et banquiers se penchent enfin sur le sort de la planète et de l'humanité.

2014


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte