Magazine Environnement

Le caganer (Naga-Uta ou chôta)

Publié le 31 décembre 2013 par Raymond_matabosch

Le caganer.

- Naga-uta ou chôta -

Le caganer.jpg
Qui ne connaît point,

le seul qui, de la Provence,

n'en soit, le santon

le Caganer(1) ? Catalan,

il est ! Et dans crèche,

sa place est toute trouvée.

Sous les traits des « grands »

de ce monde, il trône,

dans un coin, demi caché,

à ses bienséances

et œuvres fertilisantes

tout entier voué,

accroupi, cul nu, culotte

baissée aux genoux,

en toute aise déféquant.

Que bien méprisables

sont ceux qui crient à l'outrance,

à l'intolérance

et à la provocation !

Qu'en est-il vraiment ?

En toute caricature

offense n'en est

jurée à la religion !

Portant barretina(2)

et chaussé de vigatanes(3),

le paysan amende

une terre nourricière,

fait vœu à la chance

et à la prospérité

et, en tout respect,

fait montre d'humilité

à la naissance du Christ.

© 2013 Raymond Matabosch

Extrait de "Les oies sauvages"

Recueil de Naga-uta et de Haibun

Notes :

(1) Le caganer est un santon typiquement catalan créé, par un santonnier barcelonais, au XVIII° Siècle

(2) La barretina, prononcer barretine car le « » final non accentué, en catalan, se prononce « e », est une coiffe typique et traditionnelle des catalans, en laine, ayant une forme de bonnet allongé, habituellement de couleur rouge, ou parfois aubergine et souvent avec une frange noire à la base.

(3) La vigatana, prononciation du « a » final comme pour barretina, ou espardenya, est une espadrille,en corde en fil de lin et toile de coton, traditionnellement rouge pour les femmes et noire pour les hommes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond_matabosch 1136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte