Magazine France

mes voeux pour 2014 : vive l’explosion de la gauche ! #fauxcialistes

Publié le 31 décembre 2013 par Gédécé @lesechogaucho

112021101745 Contrairement à ce que je lis ici ou là, n’étant pas né de la dernière pluie et ayant vécu dans mes tripes  les trahisons successives de gouvernements fauxcialistes  qui ont rogné un à un, privatisation après privatisation, et droit du travail après droit du travail (tiens encore un, pas plus tard qu’aujourd’hui…) les intérêts du populo, je ne souhaite pas le retour du serpent de mer qu’est l’unité à gauche.  Je n’y crois pas, l’union  ne se décrète pas, surtout avec de telles divergences d’intérêts et de positionnement idéologique et politique. D’aucuns veulent en faire une querelle d’égos, de chefs, de personnalités, d’enfants gâtés. Tel n’est pas le cas, c’est bien plus profond.  L’unité ne s’institue pas par l’opération du saint esprit, et cela surtout quand on ne donne aucun gage de sa bonne volonté mais bien au contraire celui de vouloir caricaturer, manipuler, tourner en dérision voire carrément étouffer notre volonté collective de transformation sociale. De gauche. Vraiment. Avec notre cœur et nos convictions, tout aussi respectables que les vôtres,  Messieurs nos détracteurs patentés… Vous pour qui cela représente un simple sujet de raillerie (ou d’insulte, votre arme favorité, au choix, selon l’heure plus ou moins avancée de la journée.. ) alors que nous y consacrons quant à nous la plupart de notre temps libre, pour certains d’entre nous.   Un peu de respect, de part et d’autre, que diable, et nos cochons seront bien gardés.

 Espérer assister au grand rassemblement, main dans la main, bras dessus bras dessous, des socialistes, communistes, verts et autres front de gauche et des alternatifs dont je fais partie depuis longtemps dans mon fort intérieur [ce que mes engagements successifs (PS, PG, FASE) ne montrent pas forcément]   me semble relever au choix de la pure fantasmagorie, d’une profonde naïveté ou d’un manque de résistance critique à la duperie généralisée par une armée de mass médias à la solde des dominants, qu’ils aient le pouvoir ou l’argent…  Autrement dit, des gens qui n’ont aucun intérêt à voir triompher les masses laborieuses.

 C’est pourquoi je ne suis pas de ceux qui déplorent la mort de la gauche, sa destruction ou je ne sais quelle autre menace de témoin de Jéhovah ou de Mormon. De manière consciente et éclairée, j’appelle au contraire de tous mes vœux pour 2014 à la poursuite de l’accélération de la ligne de fracture qui traverse comme je l’ai déjà dit l’ensemble des partis dits de gauche. Cette ligne rouge, c’est nettement celle du libéralisme, de la croyance en l’économie capitalistique triomphante. Vous savez, cette culture de prédateurs économiques qui est en train elle de détruire  plus sûrement et plus rapidement  notre planète qu’une armée de bolcheviques le couteau entre les dents et la coiffure d’Atila sous le bonnet, rouge ou pas. Cette ligne disjoint et désolidarise à la fois le PS, EELV et le Front de gauche dans une moindre mesure.. (Certains prétendant la veille des élections lutter contre pour s’en accommoder tout à fait aisément dès le lendemain de celles-ci ne contribuent pas forcément à clarifier nettement le débat… Suivez mon regard).

 2013 se termine, avec une rétrospective en points noirs pour la gauche que Sidné résume très bien ici.  Ils constituent de véritabels défaites poru l’esprit de la gauche que nous portons. J’espère de tout cœur que le paysage politique de 2014 se clarifiera par une accélération de la distanciation de tous à gauche envers ce capitalisme carnassier, et pas seulement avec des mots, des incantations, mais dans la réalité, au quotidien, dans les combats de l’année qui s’annonce.

 Je vous souhaite donc une bonne année, bien riche de combats, de luttes et de réflexion sur les ressorts de la nécessaire transformation sociétale que nous appelons tous de nos vœux. Certaines injustices sont trop criantes et doivent  être éliminées, comme par exemple celles du logement ou du partage des richesses, de l’accès au soin, de l’insertion des étrangers, du bien vivre ensemble, etc etc etc. Tous sujets dont nous sommes au Front de Gauche pour la plupart convaincus qu’il n’y a rien à attendre de ce gouvernement là en la matière. Il apparaît à présent très clairement que les intérêts défendus ne sont clairement pas ceux du commun des mortels…Aussi, je prends une bonnne résolution : être encore plus combatif envers nos adversaires politiques (dont le PS fait à présent clairement partie, au seul vu de ses actions) en 2014 qu’en 2013.

La politique est un sport de combat. Comptez sur moi… et d’autres par chez nous pour  défendre les intére^ts de ceux qui en ont le plus besoin…  

Que la force soit avec nous

;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte