Magazine High tech

Sélection Livegen 2013 : MrGame&Watch

Publié le 01 janvier 2014 par Axime
Sélection Livegen 2013 : MrGame&Watch

Parlons pneu mais parlons bien. Je dirais simplement qu'on aura eu trop de bons jeux cette année 2013. Tellement qu'il m'a été impossible de tester tout ceux que je voulais. Alors j'ai du faire des choix. Remember Me, Bioshock Infinite et Killer is Dead sont par exemple encore sur ma liste d'attente. En fin de compte, j'ai passé pas mal de temps sur les jeux Nintendo, comme vous le verrez ci-dessous. Avec quelques infidélités régulières sur la concurrence avec Team Fortress 2 ( <3 ), Trackmania 2 (on s'en lasse pas), Kingdom Hearts 1.5 HD Remix (pour se remettre dans le bain) ou Batman Arkham Origins (parce que c'est Batman). Petit mot sur la next-gen: j'ai parié sur Nintendo et Sony. Un seul larron ne suffira pas à mon bonheur, donc on prend les deux meilleurs (ceci est purement subjectif !). Et fin de génération oblige, on doit décerner la palme à notre meilleure expérience. Entre Team Fortress 2, Borderlands 2 et Tales of Graces F, c'est Xenoblade qui l'emporte.

Jeu de la Gen: Xenoblade Chronicles
Un choix peu original, mais mérité. RPG très complet qui m'a occupé des dizaines et des dizaines d'heures et pourtant le 100% m'échappe encore. Appréciable à tous les niveaux: des univers bien fichus, une sublime bande son et un contenu très riche. Il y avait toujours quelque chose à faire, toujours un ennemi plus fort que soi qui justifiait des heures de level up. Et un dynamisme dans la façon de jouer... c'est assez peu courant de pouvoir effectuer des enchaînements de la sorte dans un groupe entièrement personnalisable. Xenoblade bénéficie en plus d'une histoire certes assez tirée par les cheveux mais plaisante et originale. Ce fut l'un des RPGs les plus jouissifs de ma carrière. Et pas que pour moi, toute la planète le voulait dès sa sortie au Japon. Un succès mérité, vous dis-je.
Jeu de l'année: Monster Hunter Tri Ultimate
Mon premier Monster Hunter. Que de temps passé à traquer et chasser les monstres. Un principe tout bête mais tellement addictif. Surtout quand vous avez du coopératif online bien fichu. Avec sa difficulté croissante, le challenge ne manque jamais. Les monstres ont du répondant et la promesse d'un loot intéressant est largement suffisante pour sonner la charge. Résultat: plus de 80h de jeu, un beau set d'armures et plusieurs lames puissantes. Ainsi que quelques centaines de cadavres. Même si c'est un portage 3DS, on ne pouvait qu'apprécier la chasse depuis son canapé sur Wii U. Certes, la console souffrait d'un catalogue assez pauvre, mais ce n'était pas la raison de cet achat, c'est juste la démo qui m'a convaincu.
Coup de coeur: Luigi's Mansion 2
On attendait tous impatiemment le retour de Luigi. Et franchement, je n'ai pas été déçu. Certes j'aurais aimé le voir sur grand écran mais sur la petite lucarne, cela passait très bien. La 3D était bienvenue mais c'est véritablement la chasse aux trésors, aux fantômes et les petits gags made in Nintendo qui m'ont séduit, une fois de plus. Et retrouver ce bon vieil aspirateur pour jouer à cache-cache avec les fantômes fut plaisant. Alors non, pas de grosse révolution, mais Luigi n'a pas pris la grosse tête et ce n'est pas la suite de trop. A consommer sans modération.
Pad baveux: Kingdom Hearts III
On ne sait pas beaucoup de choses mais aucun fan de la série ne voudrait rater le dénouement final. Il aura mis le temps, mais il va venir. Nomura-san aura su nous tenir en haleine avec son histoire aussi fantastique que profonde dont je veux connaitre la fin. D'autant que le gameplay n'a cessé d'évoluer et je suis curieux de voir ce que Square nous réserve. Je sais juste que ce sera un titre de qualité, avec un gameplay fun et travaillé qui va rendre mon bouton X complètement HS (oh oui, je n'attend que ça !). Et puis j'aime quand Donald se met en colère !
Ze Game is Over: Sonic Lost World
Dire que l'on commençait à rectifier le tir. Sonic Generations était chouette et on attendait que la Sonic Team fasse un pas supplémentaire dans le bon sens. Et bien non. En voulant ouvrir de nouveaux horizons à notre hérisson bleu, ils l'ont rendu bien trop compliqué à manœuvrer. Sonic, c'est le mariage de la vitesse et du saut. Le démon de la vitesse allié aux réflèxes avec un soupçon de chance et de sang froid. Point d'hésitation, point de coup de pied multiple ou d'accrochage indésirables. Et encore moins de pouvoirs "colorés". Depuis quand faut-il réfléchir à quel bouton appuyer devant un ennemi ? Je pensais pouvoir apprécier ce Sonic mais en fin de compte, je me suis forcé à le finir. Pour une fois que le level design était bien pensé, c'est le héros qui n'a pas suivi. Bordel SEGA....


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Axime 898 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte