Magazine Rugby

2013 : Millésime Kieran Read !

Publié le 07 janvier 2014 par Tom_lexvnz @LEXVNZ

Kieran Read 2013 GettyImages

Kieran Read  remporte pour la seconde fois le Kelvin Tremain Memorial Trophy. C’est également le joueur IRB de l’année 2013.

Edit : C’est un « Hat-trick » de prix néo-zélandais, une belle consécration. Les All Blacks sont nommés « équipe de l’année » pour la septième fois et Steve Hansen « coach IRB » 2013 pour la seconde année consécutive.

Il est le troisième Néo-Zélandais à remporter ce prestigieux dernier prix après Dan Carter (2005, 2012) et Richie McCaw (2006, 2009, 2010). Son influence est énorme sur le jeu des All Blacks qui terminent l’année invaincus. Par ses charges, son travail, son sens de l’alignement, sa rapidité d’exécution, sa fluidité, sa dextérité, sa défense,  sa stratégie, son leadership, ses passes, ses essais, son soutien et son intelligence de jeu, il devance Eben Etzebeth (Afrique du Sud), Leigh Halfpenny (Pays de Galles), Sergio Parisse (Italie) et Ben Smith (Nouvelle-Zélande).

« La Nouvelle-Zélande semble atteindre de nouveaux niveaux d’excellence chaque année et même si certains ont réussi à les pousser dans leurs retranchements, ils étaient clairement l’équipe « au-dessus » cette année.  Kieran Read n’a cessé de s’améliorer au cours des dernières années et est maintenant, sans aucun doute, un joueur de classe mondiale. Son talent, son éthique de travail et son attitude font de lui un joueur extrêmement précieux pour la Nouvelle-Zélande et un adversaire redoutable pour tout le monde. Gagner ce prix reflète une magnifique contribution à notre sport » Bernard Lapasset

 « Il a dirigé l’équipe très, très bien quand Richie [McCaw] était absent et je pense qu’il a grandi de cette expérience, il peut maintenant assumer ce rôle. Il a une force mentale qui est celle de tous les grands joueurs de classe mondiale. En ce moment, je pense qu’il est probablement le meilleur joueur du monde » Steve Hansen

Le N°8 a toujours eu une place à part dans l’histoire du rugby. Egalement pour les All Blacks, qui, à partir de Sir Brian Lochore, ont vu éclore des joueurs comme Murray Mexted, Wayne Shelford et Zinzan Brooke. Le monde du rugby semble s’accorder sur ce point, Kieran Read est de cette trempe là …

« Il est meilleur que Buck Shelford et Zinzan Brooke » Lawrence Dallaglio

« Il a été le meilleur joueur de la meilleure équipe. Il a apporté un style intemporel au N°8, une position qui a été un sujet délicat pour les All Blacks au cours des dernières années. Murray Mexted a toujours dit que si vous aviez un bon 7 et un bon 8, vous avez  là, la substance nécessaire pour fonder une bonne équipe. Certains 8 sont des joueurs qui aiment venir défier, frapper la défense, tandis que d’autres aiment aller sur le large. Read fait les deux … il est également magnifique en défense et en touche. » Taine Randell

« Il fait des choses merveilleuses … Et en plus il marque des essais. Il a une élégance remarquable. Il sourit tout le temps, il est délicat, il ne plonge pas comme un « abruti », je trouve qu’il a tout pour lui ce type. Il a été sacré « meilleur du monde », heureusement pour le rugby ! (…) L’exemple à suivre, c’est Read ! » André Boniface

Le Roi

Le Roi "Kiwan Read" … sur son petit nuage :)

Le passage de témoin qui était jusqu’alors tenu d’une main de maître par Richie McCaw et Dan Carter semble se déplacer de plus en plus dans les mains de Kieran Read et d’Aaron Smith, dépositaires et essentiels au jeu, en 2013, des All Blacks.

Quelques bons moments de sa déjà, belle carrière :

Récapitulatif de ses notes et appréciations 2013 :

  • Nouvelle-Zélande France (Auckland) : A montré l’exemple en défense et balle en main, n’a pas paniqué et  a sorti un match très discipliné. 7/10
  • Nouvelle-Zélande France (Christchurch) : Excellent match, énorme joueur. Auteur d’une remarquable percée. Il gagne cette série en tant que capitaine qui s’annonçait compliquée. 8/10
  • Nouvelle-Zélande France (New-Plymouth) : Maillon essentiel de l’équipe, bien dans son match, bien dans son rôle. 7/10
  • Nouvelle-Zélande Australie (Wellington) : Match mitigé (moins de charges qu’à l’accoutumée, 3 turnovers) mais qui reste globalement assez bon. 6/10
  • Australie Nouvelle-Zélande (Sydney) : S’inscrit parfaitement dans toutes les phases de ce sport. 7/10
  • Nouvelle-Zélande Argentine (Hamilton) : Pas énormément de ballon joué, mais tous bonifiés. Un match sans faute et une classe à part. 8/10
  • Nouvelle-Zélande Afrique du Sud (Auckland) : Efficace, imperturbable, excellent. Mérite amplement son capitanat qui s’annonce prometteur. Prend un carton jaune en fin de match. 8/10
  • Argentine Nouvelle-Zélande (La Plata) : Incertain pour ce match, il a assuré l’essentiel mais ne tournait clairement pas à plein régime. 6/10
  • Afrique du Sud Nouvelle-Zélande (Johannesburg) : Quasi parfait … incroyable performance !  9
  • Nouvelle-Zélande Australie (Dunedin) : 21 ballons joués, tous triés et bonifiés. 1 essai, présent également en défense (10 plaquages) et en touche. 8/10
  • France Nouvelle-Zélande (Paris) : Encore très bon. C’est le joueur qui fait "tout bien" de l’équipe. 7/10
  • Angleterre Nouvelle-Zélande (Londres) : Donnez-lui le « Kelvin Tremain Memorial Trophy » et l’Award du meilleur joueur IRB de l’année ! 8/10
  • Irlande Nouvelle-Zélande (Dublin) : Oppressé, il n’a pas été « génial », mais bien présent malgré tout. 6/10

Son bilan 2013 : 95 points, une moyenne de 7,3/match.

  • « Réception estivale » : 22 POINTS (7, 8 et 7). A assumé l’intégralité de cette tournée en montrant l’exemple, et en faisant un second match de haut niveau.
  • Rugby Championship : 44 POINTS (6, 7, 8, 8, 6 et 9). « Joueur du Rugby Championship ». 3 performances de très haut niveau
  • 3ème match de la Bledisloe Cup : 8 POINTS (8).
  • « Tournée automnale » : 21 POINTS (7, 8 et 6). Encore une fois spectaculaire et incroyablement décisif pour cette tournée européenne, il a néanmoins été en difficulté sur le dernier match.

3 passes décisives, 6 essais, 7 cleanbreaks, plus de 500 mètres parcourus balle en main, une quarantaine  de touches captées, près de 130 plaquages effectués, plus de 200 ballons joué, 112 passes données, 89 charges … bref, Kieran Read méritait bien un dernier coup de projecteur avant d’entamer 2014. Les All Blacks auront besoin de lui !

Kieran Read rugbyrama.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom_lexvnz 208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines