Magazine Insolite

Le syndrome des jambes qui bougent

Publié le 13 janvier 2014 par Didier Vincent

Daddy long legs

  

Un des tocs qui affectent pas mal de gens, c'est la gesticulation nerveuse et incontrôlée des jambes dans la position couchée. On trouve même un article Wikipédia (la bien nommée !) sur ce phénomène. Nous sommes des capitaines de pédalos nocturnes qui avançons dans un océan de rêves ou de cauchemars (en cas de tempête sans doute) et nous moulinons ainsi, malaxant draps et couvertures. Remarquez que les chats et les chiens le font aussi, ocasionnellement, mais eux, c'est quand ils rêvent qu'ils courent après une proie ou qu'ils sont poursuivis. C'est neuro somatique. Chez l'être humain, c'est somatico neuronal, une sorte de rétro pédalage nocturne qui tente de refaire le monde en s'emmêlant les pinceaux.

"Le besoin de bouger les jambes résulte de la nécessité à soulager des sensations désagréables : fourmillements, démangeaisons, picotements et courants électriques. Ces sensations, parfois violentes dans les cas extrêmes, sont déclenchées par l'immobilité que demande par exemple l'endormissement. Elles apparaissent lorsque le sujet est au repos, en position assise ou allongée, surtout le soir et la nuit, et disparaissent lors des mouvements."

Au "je pense donc je suis" du jour, succède le "je pédale donc je dors" de la nuit. C'est le dasein du dormeur.

On note aussi chez certaines personnes une incessante agitation du pied sous la chaise, c'est une sorte d'apnée de l'attention, une résonnance de l'être somnolent qui navigue dans l'éther d'un monde intérieur, un subconscient pédestre qui ne cesse de mouliner, produisant une énergie énigmatiquement vaine, comme une façon animale de fuir le monde en restant sur place.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine