Magazine Conso

Conceptual fashion, bruxelles et anvers

Publié le 14 janvier 2014 par Pascal Iakovou @luxsure

happy-birthday-dear-academie_xl
La Belgique est incontestablement un territoire où la mode a su s’octroyer une place privilégiée. La notion de style y est primordiale et affleure l’expérimental. La connexion entre Art et Mode y est flagrante, l’une et l’autre se nourrissant respectivement.

Deux pôles coexistent, Bruxelles et Anvers. Chacun dispose d’une école spécifique, la Cambre pour Bruxelles, le Fashion Institute pour Anvers. Toutes deux cotées internationalement, attirent des étudiants du monde entier. Durant leur cursus, leur sens esthétique, créatif, est mis exergue. Il se trouve constamment encouragé, poussé à son paroxysme. Chaque année, un incroyable show démontre l’intérêt de cet enseignement libertaire.

Le public y découvre de jeunes designers radicalement atypiques et prometteurs.

DSCN1539

Nombre d’entre eux voient leur talent reconnu par les professionnels et par le public.

DSCN1526

Cette émulation créative se ressent dans chacune des deux villes. Concepts stores, magasins spécifiques, chacun présente un intérêt réel. Il s’avère évident d’élaborer un parcours touristique et d’envisager un art de ‘shopper’ dans ces places.

Bruxelles, bénéficie d’un dynamisme particulier lié à la présence du pouvoir en la place. La mode bénéficie de cette revigorante atmosphère avec des Musées dédiés et la présence d’espaces d’exposition privés. L’Espace ING a judicieusement évoqué en février l’esprit créatif de YSL, la Verrière ou espace Hermès dédié à la création contemporaine révèle une autre perception de l’art et de la mode, .. Le MAD Bruxelles, le Mode and design Center surprend par ses initiatives. En juin, il a piloté un évènement incroyable, Madifesto. (Mad Brussels Fashion Festival).
Pour cette première édition, l’enjeu était de mettre en scène la mode avec un focus permettant d’entrapercevoir le travail de quelques jeunes créateurs et mais également les divers corps de métiers inhérents à la mode. Photographes, maquilleurs etc.. ont pu présenter leur approche grâce à diverses expositions.
L’une, La Cambre Mode, a révélé les travaux des étudiants en master 1ère et 2ème année. Ceux de ces jeunes designers à peine issus de la Cambre témoignent de leur professionnalisme.

L’autre, Mad, Made, Made-up, Make-up à la Centrale for Contemporary Art a mis en lumière les prises de vue de quelques photographes de mode. L’espace a abrité également des performances et des ateliers. Inaugurée par un happening, l’exposition a conforté cette implication de l’Art. Le performeur, Juriji der Klee, par son chant atypique et son allure a captivé l’attention.

En parallèle, quelques lieux ont attiré les visiteurs. L’un d’entre eux s’avère incontournable, Stijl. Le concept a été créé par Sonja Noël. Cette dernière a toujours été le fer de lance de la création belge. Sonya a été l’une des premières à soutenir les 6 d’Anvers et quelques autres créateurs. Acharnée à faire reconnaitre le talent belge et international, elle n’hésite pas à s’impliquer. Elle joue en quelque sorte, un rôle de conseiller et de sponsor. Raf Simons, Jean-Paul Lespagnard, Gustavo Lins, Haider Ackermann, et d’autres figurent dans sa sélection.

Attentive à de nouveaux courants idéologiques, elle a ouvert en 2010 une deuxième boutique, Haleluja.

DSCN0201

Son objectif, présenter la mode écologique ou extrêment en dehors des références ‘industrielles’. La gamme de Bruno Pieters, Honest By, les créations de Sofia d’Hoore, y ont une place privilégiée.

DSCN0200

Hunting and Collecting est un lieu plus récent mais également un concept-store. Cédric Charlier, Givenchy, Kitsuné, Christophe Lemaire, Kenzo et d’autres y sont référencés. L’endroit a accueilli une présentation de Cédric Charlier pendant Madifesto.

Dans un tout autre esprit, vintage, une autre boutique mérite une réelle attention, Gabriele.

DSCN0236

Enclave inusuelle, la place abrite des pièces du début du siècle jusqu’aux eighties. Une attention particulière est apportée à la période des sixties. A noter quelques réalisations de grands couturiers tel Yves St Laurent. La mise en scène, très féminine, raffinée, retranscrit la personnalité de la propriétaire, Gabriele Wolf. S’aventurer là, équivaut à retrouver la joie de découvrir des robes ou des accessoires enthousiasmants. Une force indéniable, les très belles pièces des années 50 et 60.

DSCN0212

Un plus, chaque accessoire, vêtement, est vendu en excellent état.

Isabelle Bajart, se concentre plus sur les années 70 et 80. Le vintage y est également de qualité.

DSCN0224

photo-1
A remarquer, une grande collection de ceintures et quelques autres accessoires de cuir ( des bottes seventies etc..).

Entre l’esprit vintage et la contemporanéité, Mademoiselle François, recrée des pièces dans une perception vintage.

DSCN0242

La créatrice propose de superbes modèles de chaussures, très féminines, à des tarifs très corrects. Les détails sont très délicats, de petits boutons pour les fermetures, des colifichets pour certains modèles etc..

DSCN0244

Pour parfaire cette approche des bas et collants sont vendus dans des packaging imitant ceux des années 40 ou 50. Une section homme permet à ces messieurs de parachever leur sens de l’élégance.

A une heure trente de là, Anvers offre une très belle alternative. Ville paisible en bordure de l’Escaut, elle conserve les acquis de son opulente Renaissance. Incroyable mix de cultures et d’influences, elle encapsule les nombreux ingrédients nécessaires à la création. Le Fashion Institute défilé fin d’année

A partir du 8 septembre 2013, L’Académie Royale des Beaux-Arts fêtera ses 350 ans d’existence et les 50 ans de son département mode.

_hbdalogo
Pour cela, des expositions se dérouleront au Mas et au Momu, des installations d’œuvres d’art dans les rues transfigureront la cité.
Le Museum Aan de Stroom veut ‘questionner’ l’Art, confronter les périodes et les ressentis. Walter Von Beirendonck, directeur du département mode de la Royale Académie, a travaillé avec P. Huvenne, le directeur du Mas, pour organiser une réelle confrontation transgénérationnelle. Jacob Jordaens, Vincent Van Gogh y côtoieront de plus récents élèves, Fred Bervoets, Panamarenko.. Une scénographie intérieure permettra d’initier un incroyable voyage.

Le Momu, ou Musée de la mode à Anvers, révèlera par Happy Birthday Dear Académie 50 ans de département de mode, son histoire, son approche de l’enseignement. En deçà, à travers diverses thématiques (graphisme de mode, défilés de fin d’année, les 6 d’Anvers..), l’âme de cette institution se mettra à nue. A apprécier du 8 septembre au 16 février 2014.

Lors du Show de fin d’année, l’excentricité et la dextérité des étudiants est flagrante.

images

Chapeautée par Walter Van Beirendonck, l’établissement atteint un niveau d’excellence et incite les élèves à envisager tous leurs possibles. Des partenariats sont élaborés avec les professionnels donnant permettant une visibilité à cette jeune création. Eddy Michiels et Geert Bruloot, créateurs du concept-store Coccodrillo, croient à d’éternels possibles. Chaque année ils récompensent par un Coccodrillo Award un jeune créateur dont les chaussures sont audacieuses. Cette année le prix a été attribué à Pierre Renaux.

DSCN1542

Il lui a permis de recevoir quelque subside et d’exposer son modèle exclusif de chaussures dans la vitrine de la célèbre boutique. Là, elles peuvent être remarquées par la presse et les professionnels de la mode présents dans la ville au mois de juin.

Shoe-Prototype-Pierre-Renaux

Cet élève de dernière année du Fashion Institute, se révèle agréablement surprenant. Le Momu Award, récompensant un étudiant pour sens graphique atypique et novateur, lui a été également remis. Une interview a permis de mieux cerner son sens créatif. Acerbe, extrême, il privilégie le conceptuel. Il manie parfaitement le sens du paradoxe et de la dérision. Son regard sur la mode est catégorique et rafraichissant.

A Anvers, à l’instar de Cocorillo, d’autres boutiques attribuent des prix. Ra, cet open-space crée par le duo Anna Kushnerova et Romain Brou impacte sa présence depuis 2009, date de sa création. Le lieu abrite un Concept-store, une galerie, un restaurant, une librairie. L’esprit est là d’encourager la corélation entre l’art et la mode. Par leur prix, Ra Académie d’Anvers , ils mettent en exergue le talent d’un étudiant de leur choix. Cet été, ils ont exposé, dans leur boutique de Paris, Ehssan Morshed Sefat.
Les français, les parisiens, se plaisent à venir découvrir une autre mode en Belgique. Les concept-stores et les boutiques spécifiques affluent, inusuelles et captivantes. Une escapade en ces contrées devient une excellente alternative à un certain conformisme parisien..

Bruxelles

La CAMBRE, www.lacambre.be

Le MAD, www.madbrussels.be

Fondation d’Entreprise Hermès, La Verrière, 50 Bd Waterloo, 1000 Bruxelles
www.fondationdentreprisehermes.org/Savoir-faire-et-creation

STIJL, 74 Rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles
www.stijl.be

HALELUJA, 6 Place Du Nouveau Marché aux Grains, 1000 Bruxelles
www.haleluja.be

HUNTING AND COLLECTING, 17 Rue Des Chartreux, 1000 Bruxelles
www.huntingandcollecting.com

GABRIELE Vintage, 27 Rue Des Chartreux, 1000 Bruxelles
www.gabrielevintage.com

ISABELLE BAJART, 25 Rue Des Chartreux, 1000 Bruxelles
www.isabellebajart.com/

MADEMOISELLE FRANÇOIS, 4 Rue Des teinturiers, 1000 Bruxelles

Anvers

ROYALE ACADEMIE, Blindestraat 7, 2000 Anvers
www.antwerp-fashion.be/

MOMU, Nationalstraat 28, 2000 Anvers
www.momu.be/

COCCODRILLO
Coccodrillo boutique homme, Schuttershofstraat 8, 2000 Anvers
Coccodrillo boutique femme, Schuttershofstraat 9, 2000 Anvers
www.coccodrillo.be

Crédits photo, Le Mad, Espace Ing, Isabelle Bajart, Académie Royale d’Anvers, Sofia LAFAYE.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines