Magazine Environnement

Un témoignage des Congés Solidaires*, organisés par Maisons du Monde !

Par Françoise Attali

Congés-solidaires-Emilie

Emilie en pleine session de bouturage du sheesham – Photo © Audrey Vigneron

« Le post d’aujourd’hui, relate l’action citoyenne que mène Maisons du Monde dans le cadre des Congés Solidaires organisés chaque année, par l’entreprise.

C’est aussi, l’occasion de parler du rôle actif de l’enseigne dans le développement durable et de sa responsabilité en tant qu’employeur, à vouloir créer une prise de conscience de ses collaborateurs vis à vis de l’entraide, du partage, de la solidarité.

Maisons du Monde, cette marque dédiée à l’aménagement et à la décoration de la Maison, avec ses 230 magasins en France et en Europe et son personnel de 4 000 personnes est aussi, une entreprise citoyenne engagée, qui finance partout dans le monde, des projets sociaux et environnementaux, via de petites ONG.

Afin de créer une passerelle entre les deux, Maisons du monde a décidé de créer en 2012, les Congés Solidaires* dont le principe consiste à donner à ses collaborateurs, dont certains n’ont jamais quitté la France, la possibilité de s’offrir le voyage d’une vie.

En échange de jours de congés payés, ces derniers partent, tous frais payés, découvrir l’un des projets que l’entreprise finance. Ainsi, ils participent aux activités des ONG, en s’immergeant totalement dans un univers situé à l’opposé de leur quotidien.

Cette année, c’est Émilie, vendeuse en magasin, qui nous raconte son aventure en Inde et au Népal. »

- Bonjour Émilie, vous êtes partie au Népal et en Inde, dans le cadre des congés solidaires ; pouvez-vous nous dire en quoi consistent ces derniers ?

« Les congés solidaires* sont l’occasion de donner un peu de son temps pour découvrir les ONG financées en partie par Maisons du Monde. Pour ma part, le voyage s’est divisé en deux parties: l’Inde pour partir à la découverte des plantations de sheesham avec le travail du TFT (Tropical Forest Trust) et le Népal avec l’organisation Awely qui essaie de trouver des solutions dans la gestion des conflits Homme/animaux. »

- Quelles ont été vos motivations pour participer à une telle aventure ?

« Un goût extrême pour les voyages et surtout ceux hors des sentiers battus et aussi, le fait de découvrir un pays au travers de sa population, de son artisanat et de son art de vivre me passionne. C’était également un moyen de vivre sur le terrain, l’engagement de Maisons du Monde. »

Congés-solidaires-Visite-du-Népal

Rivière Bagmati, qui borde le temple de Pashupatinath au Népal – Photo © Audrey Vigneron

- Quelles actions avez-vous préféré et pour quelles raisons ?

« Indéniablement, planter de nombreuses boutures (fragments végétaux) de sheesham dans la région du Penjab, en Inde.

Nous avons taillé ces fragments de ce bois massif et les avons ensuite plantés. Quelle sensation de planter ces petits bouts de bois dans la terre indienne ! Un moment vraiment magique. Je pense souvent à ces boutures depuis que je suis rentrée, j’espère vraiment qu’elles ont commencé à donner quelque chose ! »

- Que retenez-vous au final de cette expérience ? 

« Je reviens avec des étoiles dans les yeux et je retiens surtout que nous avons une chance incroyable, d’être bien nés. La vie n’est pas aussi simple partout dans le monde, surtout pour nous les femmes. »

- On vous souhaite bonne continuation, Emilie ! 

• Les congés solidaires de Maisons du Monde

Afin que ses collaborateurs puissent vivre cette expérience humaine extrêmement forte, Maisons du Monde se charge en effet, du voyage de A à Z, par l’entremise d’un tour opérateur car toutes les visites et les activités sont liées aux projets que l’entreprise finance.

En pratique, 25 personnes, tirées au sort après avoir fait acte de candidature, partent chaque année pour une moyenne de 10 jours. Les visites sont une véritable source de fierté pour les ONG et les populations locales, ce qui permet ainsi, de mobiliser tous les acteurs du projet.

Cependant, afin de ne pas nuire à l’activité des ONG, pour lesquelles ces rencontres représentent une charge de travail supplémentaire, les voyages ne peuvent être trop fréquents ou réunir trop de participants.

• Le concept du Congé de Solidarité Volontaire

Le concept du Congé de Solidarité Volontaire décrit un partenariat entre une entreprise ou organisation publique, ses salariés qui collaborent au bénéfice d’une organisation partenaire dans un pays émergent ou en voie de développement.

En 2000, Hervé Dubois le matérialise en fondant l’Association, appelée « Congé Solidaire » qui changera de nom en 2005, en devenant « Planète Urgence ».

• Pour plus d’informations sur les congés solidaires* de Maisons du Monde, visitez le site www.developpementdurable.maisonsdumonde.com/fr/les-conges-solidaires

• Pour en savoir plus sur les congés solidaires, visitez le site de Planète Urgence - www.planete-urgence.org

Françoise Attali – www.danslamaisondefrancoise.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Françoise Attali 9433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines