Magazine Conso

coucou, je suis de retour

Par Emmerdante @mllemmerdante
Je me demande pourquoi, dès que j'ai un semblant de boulot, j'ai toujours très envie de revenir vous faire coucou, à vous, les copains de la blogosphère virtuelle de l'internet 2.0. Dans la vraie vie, j'ai prévu depuis longtemps de revenir hanter votre page hellocoton et votre fil twitter, sauf que je voulais faire les choses bien, avec un nouveau blog au design méga cool qui vous donne envie de voir ce que j'étais devenue, après presque un an d'absence. Comme ce projet de refonte tarde un peu, et que l'envie insoutenable d'écrire ici me suit depuis quelques semaines, j'ai décidé de me lancer, même avec un design immonde parsemé d'ananas défraichis qui auraient pu trôner dans la cuisine kitsch de ta mamie.
Il faut dire aussi que ma horde de fans m'a beaucoup réclamée. Quand je dis horde de fans, je pense surtout à deux copines qui ne me voient pas souvent mais qui n'oublient jamais de me demander quand est ce que je mettrai un peu mon blog à jour. Pour être honnête, le fait que cet espace ait été découvert par des gens de mon quotidien, et ensuite, par les gens de mon boulot, ne m'a pas aidé à décoincé ma prose. C'est une autre histoire.
coucou, je suis de retour
Mais bordel, il s'est passé quoi en 2013? 
En 2013, j'étais déjà super occupée à être amoureuse, et ca c'est un premier point qui m'a pris pas mal de temps (et avec lequel je ne vous gonflerait pas, promis) (une emmerdante se doit de rester elle-même, il n'est pas question que je dégouline de romantisme et de niaiseries de filles par ici).
Ensuite, je suis partie à Londres pour un semestre d'études, et j'ai vu plein de trucs drôles que j'aurai pu vous raconter en live, mais le manque de temps et l'envie de profiter à fond de ces trois mois d'exil m'ont empêchée de reprendre ma plume virtuelle (déjà que j'avais du mal à tenir assidument un pauvre tumblr photos, alors un blog avec des phrases entières...).
Les anglais ont surement re-déclenché chez moi ce petit côté "on s'en fout des autres" et l'audace qu'il me manquait pour raconter des conneries sur mon cyber-espace. Quand j'ai vu des nanas marcher pieds nus dans le métro en plein mois de décembre à 21h, j'ai relativisé : il y aura toujours plus timbrée que moi quelque part sur cette terre, et cette personne là se moquera bien du regard des autres et de ce qu'ils pensent. Parce qu'après tout si ca lui plait de choper des verrues dans le métro, c'est son problème à elle. Moi c'est pareil : si ca me plait de raconter ma vie sur une page perdue du world wild web, aussi farfelu que cela puisse paraître à certains, cela ne regarde que moi et ceux, bien entendu, qui prennent plaisir à me lire (s'ils sont toujours vivants à l'heure ou j'écris cet article).
coucou, je suis de retour
En 2013 aussi, j'ai pas mal voyagé mine de rien, entre les escapades à Bruxelles ou Barcelone et les weekend à l'île de ré ou sur la côte sauvage près de la Baule. Et ca, c'était vraiment cool, et je souhaite que 2014 soit elle aussi pleine d'escapades pas trop prévues (sinon c'est moins marrant), d'Amsterdam à Lisbonne en passant par Prague. Et puis sinon, comme toutes les autres années de mon existence, 2013 a été remplie de bouffe, de bière, et de mojitos, de soirées entre copains et de belles expos, de sport aussi, et il paraît que je deviens un peu moins nulle (je ne m'inscrirai pas pour un marathon demain, j'te rassure) (la preuve, je n'ose toujours pas partager avec vous mes performances sportives sur instagram). 
Voilà très globalement a peu près ce qu'il s'est passé ces 12 derniers mois. Pour la suite, je pense que tu constateras par toi même que j'ai un peu changé, je parlerai surement de sujets différents, ou pas, enfin on verra où le vent me portera !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmerdante 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte