Magazine Brico

L’agriculture en ville avec les jardins urbains* et avec U-Farm* !

Par Françoise Attali

jardin-solidaire

« Aujourd’hui, je vais vous entretenir du sujet de la nourriture et plus précisément des moyens de s’alimenter car selon les scientifiques de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) nous serons 9 milliards de personnes en 2030 et nous devons trouver dès maintenant, des solutions pour réagir à cette future crise alimentaire.

- Les jardins urbains* en constituent une et ils commencent timidement, à pousser sur les toits de Paris. Au départ, ces jardins solidaires étaient des projets sociaux ou associatifs venus des USA, du Canada et ce phénomène, créateur de lien social suscite de plus en plus l’engouement des Parisiens.

D’ici 2020, 15 nouveaux jardins seront créés à Paris, pour compléter la soixantaine que compte actuellement, la capitale car ils apportent une réponse aux habitants, préoccupés de leur approvisionnement en matière de légumes qui investissent le toit de leur immeuble pour implanter un potager.

- Une 2ème solution, U-Farm* – une micro-ferme urbaine :est un container transformé en champignonnière pour cultiver des pleurotes sur du marc de café qui pourrait donner 5 tonnes de pleurotes par an.

Il faut rappeler que 50 % des surfaces de l’Ile de France sont agricoles mais seulement, 1 % subvient aux Franciliens et le concept des jardins urbains peuvent y pourvoir à condition que le phénomène s’étende aux autres agglomérations. »

a86f1f3e8c81b184a83df7caec2c874f

Le potager du gymnase du XXème arrondissement

• Le potager du gymnase du XXème arrondissement*

Le potager sur le toit le plus connu de Paris, et l’un des plus anciens, a été réalisé sur un gymnase du XXe arrondissement.

Sur 600 m², l’association « le jardin perche » accueille des riverains qui souhaitent prendre de la hauteur en jardinant sur le toit du gymnase de la rue des Haies.

L’association créée en 2011, partage la gestion du jardin avec les JARDINS DU BÉTON.

• U-Farm* : un Container transformé en champignonnière 

images

Réintroduire l’agriculture en ville, un projet un peu fou de champignonnière dans un container, et des pleurottes qui poussent comme des champignons !

U-Farm, une micro-ferme urbaine*. « C’est un container transformé en champignonnière pour cultiver des pleurotes sur du marc de café qui pourrait donner 5 tonnes de pleurotes par an », explique Cédric Péchard, fondateur d’UpCycle. Il est implanté dans le XX ème arrondissement depuis mars 2012.

L’objectif de cette initiative baptisée U-Farm est de produire une alimentation de qualité à l’empreinte carbone quasi nulle, grâce à des déchets transformés en ressources. En fin de récolte, jusqu’à 10 tonnes de champignons obtenues pour un seul container de 30 m2.

L’idée de la champignonnière urbaine est de « faire comme dans la nature où le concept de déchet n’existe pas, car tout est recyclé localement : nous voulons utiliser les capacités étonnantes des champignons pour « upcycler » des sous-produits agricoles et agro-industriels », explique Cédric Péchard.

• Pour en savoir plus sur les jardins urbains et partagés, visitez le site : http://jardinons-ensemble.org et connaître mieux la micro-ferme U-Farm, allez sur son site :www.ufarm.info

Françoise Attali – www.danslamaisondefrancoise.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Françoise Attali 9433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte