Magazine Design et Architecture

CATHEDRALE SAINTE-CECILE - ALBI (Tarn)

Publié le 20 janvier 2014 par Aelezig

L'une des plus originales de France.

La cathédrale Sainte-Cécile est posée sur un piton rocheux qui domine le Tarn. Deux siècles auront été nécessaires pour son édification, de 1282 à 1480. Classée depuis 2010 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, elle surprend par le contraste entre son allure extérieure, austère, de forteresse militaire et la richesse picturale et sculpturale de son intérieur.

z14

Plusieurs édifices l'ont précédée. Le premier est daté du IVe siècle et est détruit en 666 par un incendie. Un second apparaît dans les textes en 920 sous le nom de Sainte-Cécile, patronne des musiciens. Au XIIIe siècle, cet édifice disparaît au profit d'une cathédrale romane en pierre. Le parc municipal de Rochegude possède quelques restes des arcades de son cloître.

Durant le XIIIe siècle, la répression du catharisme, d'abord militaire (croisade des Albigeois) puis cléricale (Inquisition), éliminent l'hérésie des terres languedociennes, au moment où le comté de Toulouse est rattaché au domaine royal. Dans ce contexte particulier, Bernard III de Castanet est nommé évêque d'Albi en 1276. Il décide en 1277 de rebâtir une cathédrale, symbole de la puissance de l'Église catholique romaine et de la papauté. La première brique est posée en 1282 ; durant deux siècles, le chantier animera la ville avec l'extraction de l'argile du Tarn, la cuisson des briques et l'édification du bâtiment. La fin de la construction est fêtée par la consécration du chœur en 1480.

z16

Fermée de toutes parts comme un navire de haut bord, la cathédrale d'Albi, contrairement à ses sœurs du nord, ne possède pas de façade ouest monumentale, mais une seule entrée latérale en forme de baldaquin (de style gothique flamboyant), unique élément extérieur de pierre sculptée dans l'ensemble de briques. Elle est un remarquable exemple de l'art gothique méridional, épuré et sobre, presque militaire.A la fin du XVe siècle, le clocher est rehaussé de trois étages et dépasse la masse de brique, élément qui n'était pas prévu initialement dans les plans. Un jubé (tribune séparant le choeur de la nef) en pierre rompt l'homogénéité de brique et l'unité de volume de la nef. Enfin en 1509, des peintres italiens viennent réaliser des fresques.

Après la révolution, le Directoire du département du Tarn avait décidé sa destruction. Ému par cette décision, un ingénieur et architecte local, Jean-François Mariès, écrivent une lettre le 5 novembre 1792 au ministre de l'Intérieur. Ce dernier intervient en faveur de la cathédrale... Ouf.  

z15

En 1843, lors de la restauration de la toiture, quelques tourelles et un chemin de ronde sont ajoutés, rehaussant les murs de 7 mètres, renforçant l'aspect défensif de l'ouvrage.

En 1988, un couple de faucons pèlerins y a élu domicile. Il a bénéficié d'un nid ajouté à son usage en 2001 et depuis 2008, des ornithologues peuvent étudier l'élevage de sa progéniture à l'aide de deux caméras.

Vue plusieurs fois.

z17

z18

D'après Wikipédia


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte