Magazine Conso

Parmigiani Fleurier: Tonda Métropolitaine pour Madame, Métrographe pour Monsieur

Publié le 20 janvier 2014 par Jsbg @JSBGblog

Parmigiani Fleurier: Tonda Métropolitaine pour Madame, Métrographe pour Monsieur

La manufacture horlogère Parmigiani Fleurier a présenté aujourd’hui au SIHH, le salon de la haute horlogerie se tenant à Genève, sa nouvelle collection « Métro ». Issue de la ligne Tonda 1950, cette nouvelle montre offre la particularité de proposer deux modèles au nom et au design différent: pour Madame, ce sera la Métropolitaine, pour Monsieur la Métrographe. Ces garde-temps répondent à une volonté de démocratisation et de rajeunissement de la clientèle de Parmigiani. Signe des temps, les « Métro » ont d’abord été dévoilées la semaine dernière en exclusivité non pas à la presse horlogère traditionnelle, mais à un panel de blogueurs venus du monde entier et composé en grande partie de jeunes fashion blogueuses internationales.

Lors de cet évènement se déroulant au Musée de l’Elysée à Lausanne et auquel JSBG a eu le privilège d’être invité, Jean-Marc Jacot, CEO de la marque, n’y est pas allé par quatre chemins: « Notre clientèle actuelle se trouve en grande majorité dans la tranche d’âge des 40 – 70 ans. Il n’y a là rien d’étonnant, puisque le prix moyen de nos montres tourne autour de CHF 40’000.-. Avec cette nouvelle collection, nous voulons aller à l’encontre d’une clientèle plus jeune. De par son design et son positionnement prix, ce sera la mission de la « Métro », qui démarrera à CHF 8’000.-. Mais attention, ce n’est pas une Parmigiani au rabais, nos méthodes de fabrication et exigences en terme de qualité ne nous permettent pas de descendre plus bas que ce prix. » La marque de Fleurier vise donc là une clientèle de connaisseurs, mais plus jeune et urbaine.

La version dame, la Tonda Métropolitaine, est équipée du calibre maison PF310 à remontage automatique et offrant une réserve de marche de 50 heures, et affichant une petite seconde à six heures ainsi qu’un guichet date. Le cadran dispose de finitions en forme de vagues ondulées. Son diamètre est de 34mm.

 

Parmigiani Fleurier: Tonda Métropolitaine pour Madame, Métrographe pour Monsieur

La Tonda Métrographe masculine, est dotée, comme son nom l’indique, d’un chronographe. Dans la salle des machines on retrouve le calibre PF 315. Les deux compteurs forment un 8 décentré. Sur le cadran noir, ils sont entourés d’une belle couche matière phosphorescente superluminova, les rendant éclatants même de jour. Il est à saluer que Parmigiani n’a pas cédé aux sirènes des larges diamètres (non, ça fait soooo 2012), la Métrographe   taillant un très juste 40mm.

Outre sa double proposition sexuée, cette collection Métro dispose d’une autre subtilité: les montres sont asymétriques. Le profil gauche est conventionnel. Sur le droit, par contre, les cornes sont rallongées et s’étendant jusqu’à la couronne, en englobant les poussoirs du chronographe sur version masculine. Les bracelets sont disponibles en acier ou en cuir. Si vous optez pour ce dernier, sachez qu’il s’agit là d’un cuir veau grainé signé Hermès. Clientèle rajeunie ou pas, on restez chic, chez Parmigiani…

 - Jorge S. B. Guerreiro 

Parmigiani Fleurier: Tonda Métropolitaine pour Madame, Métrographe pour Monsieur
Parmigiani Fleurier: Tonda Métropolitaine pour Madame, Métrographe pour Monsieur


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jsbg 208570 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine