Magazine Humeur

NK aime pas le débat !

Publié le 21 janvier 2014 par Delanopolis
On en apprend de belles en lisant les "indiscrets" du Monde, et d'ailleurs cela confirme ce que savaient les colistiers de Paris Libéré : les grands démocrates de l'équipe NKM ont peur du débat et font tout pour éviter que Charles Beigbeder ou d'autres soient invités à discuter avec leur championne des mérites respectifs de leurs programmes et candidatures. NK aime pas le débat ! "Un débat de premier tour doit avoir lieu, mercredi 29 janvier, (nous dit le Monde) entre les candidats à la Mairie de Paris, sur LCI, avec Europe 1 et Le Parisien, mais les discussions achoppent sur la présence de Charles Beigbeder, dissident de l’'UMP. L'’équipe de la candidate socialiste, Anne Hidalgo, pense qu'’elle est légitime ; celle de Nathalie Kosciusko-Morizet, chef de file de l'’UMP, n’'en veut pas. Les trois médias cherchent un critère objectif pour trancher la question, comme la présence de listes « Paris-Libéré » dans tous les arrondissements."

Quand on veut noyer la vérité, on dit qu'elle est enrhumée.

Rappelons à cette courageuse ses propos d'avril 2012 envers François Hollande, qui cherchait à circonscrire au maximum le débat avec Nicolas Sarkozy.

Toujours dans le Monde daté du 24 avril 2012, on trouve en effet l'information suivante : "La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré lundi 23 avril que François Hollande avait "peur" de la confrontation avec le président sortant, qui lui a proposé non pas un mais trois débats. Sur le plateau de France 2, l'ex-ministre a déclaré : "les Français ont droit à plusieurs débats parce qu'il y a de très nombreux sujets".

Elle a également dénoncé "l'argument conservateur" de la tradition qu'utilise François Hollande pour se limiter à un seul débat. "Pour la primaire socialiste, il y a eu quatre débats", poursuit la porte-parole du président-candidat. "Est-ce que François Hollande n'accepte de débattre qu'à l'abri de sa famille politique ? Ou est-ce qu'il considère que seuls les militants socialistes ont le droit au débat et les Français non ?" "Il y a la résignation et le déclin, c'est François Hollande. On n'est pas condamné à avoir un projet flou et un candidat mou", a-t-elle encore dit."

Sapristi ! Quand on porte une parole, mieux vaut retourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de la renier ...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines