Magazine Humeur

Mercredi à l'Assemblée ! la fin des cumulards ... en 2017 .

Publié le 21 janvier 2014 par Michelsanto

 

 

80768188_o.jpg

Hollande impose donc à sa gauche et à la droite l’interdiction des doubles mandats. Mercredi, l’Assemblée ayant le dernier mot, cette exception française sera enfin levée. Après 2017 cependant: le Conseil d’Etat recommandant de laisser les députés achever leur mandat… En attendant, le PRG en appelle au Conseil Constitutionnel et Jacob, pour l’UMP, promet l’abrogation de ce texte en cas de retour de la droite au pouvoir en 2017. Absurde ! Et politiquement indéfendable. J’attends de voir en effet quel  présidentiable de l’opposition osera proposer une telle marche arrière alors que l’opinion est très largement favorable au non cumul. Aucun argument sérieux, on ne va pas en faire la liste ici, ne peut en effet justifier cette particularité française. Il suffit, pour s’en convaincre, de constater que pas un pays au monde , démocratique s’entend, ne finance des élus « multi-cartes » . Et , que je sache, leurs députés, par exemple, ne font pas de plus mauvaises lois que les nôtres au motif qu’ils « seraient coupés du terrain ». En réalité, c’est de tout autre chose dont il s’agit ; et principalement de la mise à bas d’un système qui produit du cumul financier ( même plafonné ), matériel ( personnels et avantages en nature ) et symbolique ( appropriation de pouvoirs ) pour une seule et même personne ; un système qui a l’avantage, aussi, de limiter les risques financiers et politiques en cas de défaite électorale, pour les députés et les sénateurs, notamment ; un système qui, enfin, permet aux élus dominants, tous « cumulards », de verrouiller l’accès de concurrents potentiels dans leur périmètre d'influence et de pouvoir . Sur la défensive, j’entends et lis, à présent, qu’il faudrait aller jusqu’au bout de cette  disparition du cumul entre un mandat parlementaire et une présidence d’exécutif local ( ou sa participation ) par la création d’un statut de l’élu qui accorderait plus de moyens et plus d’indemnités à ces futurs élus uniques. On se frotte les yeux ! en se disant que cette proposition a au moins le mérite de dévoiler les véritables raisons - comme je viens de le faire - des défenseurs du cumul des mandats et démontre, si cela est encore nécessaire, pour quelques uns d'entre eux, leur cynisme et leur grande capacité  à tout tenter pour conserver leurs privilèges. Tout changer pour ne rien changer, en quelque sorte ! En attendant, saluons cette avancée et préparons nos esprits à ce qu’elle ne soit pas détournée, à leur profit encore, par ces mêmes « malheureuses » victimes du vote de mercredi prochain ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Michelsanto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte