Magazine Beauté

Pourquoi serait-il trop tard ???

Publié le 21 janvier 2014 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite
'Wild Lupa (She-Wolf)', acrylic & pencil on wallpaper, 50x80cm (2013)  - by Louise McNaught (Lupa is the immortal Roman wolf goddess who trains demigods in the ways of Rome. She trains Roman demigods at the Wolf House, then sends them to Camp Jupiter where they can join the twelfth legion…)

‘Wild Lupa (She-Wolf)’, acrylic & pencil on wallpaper, 50x80cm (2013) – by Louise McNaught
(Lupa is the immortal Roman wolf goddess who trains demigods in the ways of Rome. She trains Roman demigods at the Wolf House, then sends them to Camp Jupiter where they can join the twelfth legion…)

Qui a décidé qu’un jour il était trop tard pour vivre ? Trop tard pour changer de voie, reprendre des études, tout plaquer et tout recommencer.

Qui pourrait décréter pour nous que nous n’avons plus l’âge pour de nouvelles expériences ?

Curieusement je me rends compte que je suis souvent la première à être convaincue (ou presque) que j’ai déjà atteint mon quota de découvertes et de nouvelles sensations, que plus rien ne pourra vraiment me surprendre ou me réjouir. Mais quelle drôle d’idée !

Arrête donc de faire ta blasée ma poulette et souris donc ! Si ça se trouve un jour je tenterai un saut en parachute, un voyage dans le désert ou même la couture de jolis smocks !

Je me demande d’où toutes ces fichues convictions* peuvent bien venir (*celles qui tendent à me convaincre qu’il y a un âge pour être jeune, un âge pour s’amuser, expérimenter, découvrir et ensuite un âge où l’on devient forcément et systématiquement raisonnable en toutes circonstances, un âge où il faut se résigner et accepter la réalité telle qu’elle est et non telle qu’on souhaiterait qu’elle soit).

Pourtant rien n’est à ce point figé ni prédéterminé dans la vie. Aujourd’hui je vois enfin mon amie d’enfance s’épanouir et être très heureuse après de longues années de galère… C’est donc bien que les "choses" peuvent changer (même si elle est longtemps restée persuadée du contraire

;)
). Aujourd’hui je connais aussi une jeune femme -qui approche doucement de la quarantaine !- qui est retournée vivre chez ses parents le temps de reprendre une formation qui lui plaise et qui lui corresponde enfin (chapeau !). Aujourd’hui je connais des personnes qui m’inspirent et qui m’épatent. Des personnes qui me prouvent chaque jour que la vie peut encore et encore nous surprendre de façon positive.

Donc je vais arrêter de penser que je suis si "vieille" et si "usée" (mon obsession du moment, ma pauvre Lucette et oui : tu vieillis !). C’est dingue ça, au moment où j’arrive enfin à me débarrasser de mes complexes sur le poids, le physique, la féminité… Il faut que je m’en crée un nouveau : je n’ai plus 20 ans. Et là, je n’y peut rien. Personne n’y peut quoi que ce soit d’ailleurs. Ce n’est même pas une maladie que de vieillir, au contraire on devrait s’estimer bien heureux et bien chanceux de continuer à exister année après année.

Techniquement je pourrais même être la mère de certaines de mes plus jeunes lectrices. Aïe ! ? Mais pourquoi aïe ? Qu’est-ce qui devrait me gêner là dedans ? Est-ce rapport à ces histoires d’horloge biologique et de la crainte justement de passer à côté de quelque chose de grand, vue la vitesse à laquelle le temps file ?

T’es vraiment terrible Lucette : arrête de réfléchir et de te prendre la tête. De toute façon, comme le si si justement le dicton : "la peur n’empêche pas le danger" et ce n’est pas de m’inquiéter du déclin de mon corps et de mes organes que ça va les empêcher un jour de péricliter et de décliner lentement vers leur fin… Au contraire, je suis même assez certaine que l’angoisse nous fait vieillir prématurément.

Alors stop Lucette, tu te poses, tu respires et tu arrêtes de m’enquiquiner avec le fait que tes 20 ans sont loin derrière toi. Après tout ce n’est pas plus mal qu’ils soient loin en arrière, parce que si je me rappelle bien, ce n’était pas franchement la période la plus heureuse de ta vie. Alors que maintenant il y a tant de choses qui vont mieux et qui vont même juste bien !

Tant pis si tu encaisses moins bien les nuits blanches, tant pis si des rides apparaissent sur ton front et aux coins de ta bouche, tant pis … Non, tant mieux !! En fait c’est une chance immense, tu peux à la fois t’amuser, être indépendante, autonome, responsable ; voyager, travailler, apprendre de nouvelles choses…

Et puis, sait-on jamais de nouveaux rêves prendront-ils aussi naissances alors que d’anciens rêves se réaliseront…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte