Magazine

Ce mémorable premier emploi

Publié le 21 janvier 2014 par Paniervolant


Avec mes nouveaux diplômes récoltés aux cours Pigier, je n'allais pas attendre longtemps pour faire mon entrée dans la vie active.


Nous avions un voisin, client du bistrot qui avait certaines relations bien placées pour me trouver un emploi au "saint du saint" : LA LAINIERE DE ROUBAIX. qui jouissait à cette époque, d'une réputation internationale, avec ses laines à tricoter Pingouin, ses tricots Rodier et ses chaussettes Stem dont le groupe des Chaussettes Noires avec Eddy Mitchell avaient fait la publicité et la réputation, etc....


Je me réjouissais d'avance, et malgré mon inexpérience professionnelle, j'imaginais atterrir dans un grand bureau confortable, où je n'aurais qu'à exécuter les ordres de mon supérieur.


J'arrivais donc le premier jour de mon entrée dans la vie active, avec une certaine appréhension, dans cet immense établissement qu'était LA LAINIERE et je me laissais guider par mon hôte.


Quelle ne fut pas ma stupéfaction à mon arrivée dans cette immense salle où régnait le cliquetis des nombreuses machines à écrire, sur lesquelles s'activaient un nombre incroyable de jeunes femmes !!!!
Elles étaient plus nombreuses qu'une classe d'école, et je venais d'atterrir dans un pool dactylographique !!!
Ma déception fut grande, j'avais envie de faire demi-tour !
Mais il fallait bien faire honneur à ce voisin, ami de mes parents qui m'avait pistonnée, hélas !!!


Le pool dactylographique était composé de deux rangées de dactylos, parfaitement alignées, avec une allée centrale. Chaque rangée était composée de deux bureaux et toutes les machines étaient identiques, de marque IBM électriques et munies de la sphère sur laquelle figuraient les caractères.


Le responsable du service semblait totalement misogyne, et je me demandais s'il n'avait pas été spécialement recruté pour ce service totalement féminin.
Lorsqu'il m'expliqua en quoi consistait mon job, je fus encore plus stupéfaite !!!
Les photocopieuses étaient pratiquement inexistantes en cette période, et il fallait donc taper la même lettre, destinée à la clientèle, à raison d'une quarantaine minimum par jour, sans aucune faute de frappe !!! Tout un programme.....
Nous avions heureusement le correcteur "Tippex" existant sous forme de ticket, distribué avec parcimonie, qui nous sauvait la vie, à condition de ne pas trop en abuser.


Je trouvais ce job tellement stupide, et loin de ce à quoi je m'attendais.......


C'est ainsi qu'un jour je levais le nez discrètement pour esquisser un sourire à ma voisine et tentais de lui adresser la parole, c'est alors que le responsable misogyne arriva, telle la foudre et administra de grands coups de pied dans mon bureau. Il me donnait l'impression d'avoir un grand besoin de se défouler !!!!
Je restais imperturbable quelques secondes devant ses agissements, avant de prendre la porte en prenant soin de la claquer de toutes mes forces !!!


Inutile de préciser que je ne remis plus jamais les pieds à la LAINIERE DE ROUBAIX, après avoir héroïquement résisté moins d'un mois !!!!


Je venais de perdre mon premier job mais avec grand plaisir ...........





Ce mémorable premier emploi

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Paniervolant 470 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte