Magazine Médias

"Corps volé" de Cécile Zec, récit d'un viol mis à nu. Implacable et indispensable.

Publié le 24 janvier 2014 par Hizine2t @HizineMag
"Corps volé" de Cécile Zec
Editions l'Archipel



"Un jour de septembre 2003 à Paris, un appel de la police criminelle sur mon portable : « Madame, vous avez été droguée, violée et sans doute filmée à votre insu. » 

Sept mois plus tôt, j'ai reçu les soins d'un kiné, qui se servait de son « book » où figuraient les éloges de vedettes (Emmanuelle Béart, Monica Belluci, Penelope Cruz, Carole Bouquet) ayant eu recours à ses massages, lors du Festival de Cannes. 

Je suis l'une des 18 victimes du « masseur des stars », un violeur en série qui sera condamné à 18 ans de prison... mais pourrait sortir de prison dès 2015." Cécile Zec.
Editions l'Archipel
En France, une personne se fait violer toutes les 8 minutes.80% des victimes connaissent leur agresseur.Moins de 10% portent plainte.
Cécile Zec est l'une d'elles. 
Après une adolescence amoureuse et marginalisée, Cécile Zec est une jeune femme brillante, ambitieuse, rayonnant du feu sacré du théâtre. 
Arrivée à Paris sans un sou et sans contact, elle fera sa place dans le monde du spectacle. Et là voilà, plongée au cœur d'un univers qu'elle aime et dans lequel elle s'épanouit avec joie, grâce et légèreté. Des rencontres, elle en fait des milliers. Parmi ces nouvelles personnes, un homme, un salaud, un tueur d'âme, un violeur. 
Pendant 7 mois, Cécile ne se souviendra de rien. Et puis, un jour, le coup de fil d'un commissaire qui va réveiller la bête, pour des années. Son voleur de vie a sévi sur plus de 40 femmes, comme elle, droguées, violées et filmées dans des mises en scène pornographiques et macabres. 18 porteront plainte.
Et de suivre la descente aux enfers d'une femme, devenue victime. Un être béant qui se vide de tout élan vital, devient l'ombre d'elle-même et la proie de l'Autre, qui brûle par son absence. 
Pénétrée dans au plus profond de son être, de sa chair, et de son âme,  l'Autre rôde en elle, jour et nuit. L'urgence, survivre, juste survivre.
Il faudra du temps, un procès, la rencontre de personnes bienveillantes, un jugement, des mois encore et un retour aux sources, pour qu'enfin, survivre devienne revivre puis vivre et aimer...
"Le corps volé" de Cécile Zec est un témoignage poignant, d'une victime redevenue femme. 

Honnête, sans concessions et sans jamais tomber dans le voyeurisme ni le pathos, Cécile Zec pose des mots sur ses maux indicibles.
Intense et émouvant, ce récit réussit la prouesse de redonner l'espoir. On peut se sortir de l'horreur et retrouver la joie de vivre. Et de remercier Cécile Zec d'incarner cet espoir. Et qu'enfin l’infamie et la honte changent de camp.
A lire absolument.

NB : En fin d'ouvrage, les démarches et des numéros d'urgence à contacter, pour les victimes de viol.
Téri Trisolini

Pour les victimes :

Le collectif Féministe Contre le Viol
Présentation

Le Collectif Féministe Contre le Viol s’est constitué en 1985 dans la région parisienne pour réagir contre les viols commis dans les lieux publics devant des témoins passifs. Le 8 mars 1986, grâce à l’appui financier du Ministère des Droits des Femmes, le CFCV a ouvert une permanence téléphonique :
« VIOLS–FEMMES–INFORMATIONS » 

Numéro gratuit en France, DOM compris, depuis un poste fixe 
0 800 05 95 95 
du lundi au vendredi, de 10 h à 19 h (heures Paris)
Cette permanence téléphonique propose aux personnes qui ont subi des violences sexuelles une écoute, un soutien, une solidarité ainsi que des informations nécessaires aux différentes démarches qu’elles peuvent entreprendre, tout en respectant leur anonymat si elles le désirent.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines