Magazine Entreprendre

Blogosphère africaine : un bout de chemin encore

Publié le 27 janvier 2014 par Wilntonga

En 2011, alors que je lançais Psychorganisons, j’avais entre autre souci, la faible présence des blogueurs africains sur la toile. Une année plus tard, j’ai dû me rendre à l’heureuse évidence. Il y’en avait beaucoup plus que je ne le pensais et beaucoup, avec un excellent talent. Pourtant mon souci initial reste complètement insatisfait et je vous explique la situâtion.

Des blogueurs en Afrique, il y’en a plein. Les blogs naissent et s’évanouissent au rythme de l’évolution de la blogosphère mondiale. Et dans ce mouvement, un certain nombre réussissent à tenir la route.

En Afrique francophone, on les comptera en milliers. Même si moins de 500 sont réguliers. Près du quart de ces réguliers appartiennent à la plate-forme de blogueurs de RFI, mondoblog. Ceci est d’ailleurs un point d’interrogation pour moi. La rfisation du blogging d’afrique francophone me laisse perplexe quand on sait que RFI a une ligne éditoriale aux intérêts très invariables lorsqu’il s’agit de certains sujets….mais en même temps, la qualité technique de ce média et son engagement ont permis de faire émerger des talents de qualité là où d’autres acteurs n’ont rien proposé. Il faut donc saluer une initiative qui aura réussi à dégager des acteurs de qualité dans la blogosphère et espérer que les mondoblogueurs prendront plus d’autonomie et sauront gérer par eux-mêmes ce qu’ils auront appris avec la plate-forme RFI et que la plate-forme ne deviendra pas une prison idéologique comme le sont souvent certaines des émissions de la radio. 

Dans l’univers de la blogosphère africaine, une autre caractéristique : le blogging est très centré sur les faits et sur leurs commentaires. Faits divers, faits de société, faits politiques et commentaires autour de ces faits sont l’essentiel des contenus. Mais il faut dire que l’art et le talent ne sont pas ce qui manque. En Afrique de l’Ouest comme en Afrique Centrale, des pays champions comme le Sénégal, le Cameroun ou la Côte d’Ivoire ont leur roi de la plume…ou plutôt vais-je dire, leurs rois et reines. Parce que oui…la blogosphère est un univers extrêmement genré. Pour ne parler que de ce que je connais et de mes impressions personnelles…les blogueurs les plus connus au Burkina Faso et au Niger….sont des femmes….des jeunes qui plus est. Je suis en effet depuis quelques mois les travaux de Basseratou Kindo et Ramatoulaye Et même si la Côte d’Ivoire et le Cameroun sont pleins de talents, on ne peut s’empêcher d’avoir le chapeau bas devant une Yehni Djidji ou une Cynthe Ibohn et autres Tjat Bass.

Dans cette catégorie et peut-être toutes catégories confondues, impossible de ne pas mentionner le roi du blogging francophone, Florian Ngimbis. Il est probablement le blogueur d’Afrique francophone le plus populaire et le plus prolixe. Même si un autre africain, installé lui en Europe, au niveau mondial tient la palme d’or du blogging francophone. Allain Jules Menye reste le blogueur francophone le plus lu sous WordPress. Mais je voudrais faire un chapeau bas à Florian qui en Afrique est LA référence.

Ma soif reste pourtant inassouvie. C’est celle de voir davantage de blogueurs spécialisés. C’est-à-dire des blogueurs qui ne sont pas juste portés vers les faits, vers des commentaires, mais vers de l’analyse et au besoin sur des sujets bien spécialisés. Un seul domaine s’est plus ou moins ouvert à la spécialisation, c’est celui des TIC. En Afrique noire francophone, des blogueurs se sont effectivement emparés du domaine avec une certaine affluence.

Pour les autres, c’est vraiment au compte-goutte que l’on voit émerger des acteurs qui d’ailleurs finissent par délaisser leur investissement dans le blogging. Je salue les divers engagement. Mais je languis qu’il y’en ait encore plus.  Ah, combien je regrette que Maelys ait arrêté de publier ses excellents articles sur l’entreprenariat. Ils étaient d’une qualité vraiment rare. Combien je regrette que Verone ne consacre pas plus de temps à son blog dont chacun des articles est une vraie mine d’or. Même ma jeune amie Rama a décéléré son rythme sur El Dounia, un blog spécialisé sur les questions de femmes et de genre avec un niveau d’analyse qui n’a rien à avoir avec sa jeunesse. Bref, le blogging spécialisé reste problématique alors qu’il est un domaine de connaissances et d’informations fondamental.

Mon appel pour 2014, c’est plus de blogueurs psychologues, plus de spécialistes du sport, de la politique, de l’économie, de l’entreupreunariat, du développement, de la culture, du management, de la gestion de carrières, de la décentralisation, des relations internationales, etc. Et que tous ceux-ci nous apportent une perspective différente sur la vie de tous les jours, avec des analyses avisées et fondées sur une appréhension plus locale de la connaissance.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wilntonga 1774 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog