Magazine High tech

L’imprimante 3D au service de l’armée

Publié le 28 janvier 2014 par Printmy3d @Printmy3D

L’armée n’est pas en reste concernant les services que peut rendre l’impression 3D. On savait qu’elle s’en servait pour équiper ses avions de combats mais on s’aperçoit que l’imprimante 3D va s’installer plus durablement au sein des services de la défense.

L’imprimante 3D au service de l’armée

En effet, l’imprimante 3D va leur permettre de pouvoir fabriquer rapidement des pièces endommagées suite aux différentes interventions militaires. Grâce à elle, plus besoin de passer par un prestataire extérieur pour reproduire une pièce rare ou indispensable au bon fonctionnement des machines. Cela représente donc une véritable économie de temps et … d’argent !

L’impression 3D au service des victimes de catastrophes naturelles

Par ailleurs, l’impression 3D est en passe de devenir indispensable dans le domaine de l’intelligence militaire. Par exemple, l’armée américaine s’est emparée de cette technique pour réaliser des cartes permettant de constater les dégâts causés par l’ouragan Katrina sur son territoire. Ces cartes auraient pris des semaines à être réalisées alors que dorénavant, elles sont créées à l’heure, ce qui permet une meilleure vision de l’étendue des dégâts et surtout, une meilleure réaction face à ces catastrophes. Ainsi, pour reproduire avec exactitude les images, l’imprimante se base sur des informations aérospatiales collectées une par une. Cela a permis à l’armée de constater rapidement le niveau d’affaissement des terrains et l’état des habitations afin de mettre en place les solutions adaptées pour agir efficacement et venir en aide aux sinistrés.

Si on ajoute à ça le fait que l’impression 3D pourra également permettre de réaliser des habitations en 24 heures, on se rend compte que nos capacités de réaction face aux catastrophes naturelles peuvent être incroyablement accélérées.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Printmy3d 1163 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte