Magazine Environnement

La portion sud de l’oléoduc Keystone XL mis en service

Publié le 28 janvier 2014 par Lenergiedavancer @Fil_energie
keystone_pipeline_photo_shannonpatrick17

L’entreprise TransCanada a annoncé, mercredi 22 janvier, le début d’exploitation du tronçon sud de l’oléoduc Keystone XL. D’une longueur de 780 kilomètres, cette portion s’étend des raffineries du Texas jusqu’en Oklahoma. Entièrement située en territoire américain, sur les côtes du golfe du Mexique, cette partie de l’oléoduc ne fait pas débat contrairement à la portion située entre le Nebraska et la province canadienne de l’Alberta.

La portion sud de Keystone permet d’offrir aux acteurs pétrolier américains un lien direct d’une grande capacité de transit (700.000 barils quotidien) entre le centre de stockage de Cushing (Oklahoma) et les raffineries du Texas. L’oléoduc permettra notamment de désengorger les citernes de Cushing. Les livraisons ont débuté mercredi dernier.

La portion nord de Keystone (entre l’Alberta et le Nebraska, via le Montana et le Dakota du Sud) pose en revanche de nombreux problèmes à TransCanada en raison de son impact potentiel sur l’environnement. Des examens sont en cours alors que le projet doit être soumis à l’approbation du président Barack Obama.

Le tracé initial de l’oléoduc a déjà dû être modifié dans le Nebraska pour éviter qu’il n’en pollue les nappes d’eau potables. Des plus, les écologistes critiquent les méthodes énergivores qui seront utilisées pour extraire les hydrocarbures qui transiteront à travers les pipelines du Keystone (notamment les sables bitumineux de l’Alberta).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte