Magazine Autres sports

Peyton Manning est-il le meilleur de tous les temps?

Publié le 28 janvier 2014 par Sixverges
Peyton Manning est-il le meilleur de tous les temps?Oui. Non. Peut-être. Seulement s’il gagne dimanche. Les opinions varient et J-R analyse le dossier.
L’héritage que laissera Peyton Manning est un des aspects les plus intriguant de ce Super Bowl. Le pivot du Denver est indiscutablement un des plus grands à ne jamais avoir lancé un ballon, mais est-il le meilleur? Certains lui accordent déjà le titre tandis que pour d’autres, il n’est même pas au sommet de la hiérarchie actuelle dans la NFL. Pour plusieurs toutefois, sa place dans l’histoire sera grandement affectée par le résultat du match de dimanche soir.
Plusieurs arguments militent en faveur de la candidature du # 18. La saison exceptionnelle qu’il vient de connaître, en raflant au passage les records pour le plus grand nombre de passes de touché et le plus de verges accumulées dans une saison, s’ajoute à la liste. Ses exploits ne datent évidemment pas d’hier, lui qui dépassera le record de Favre pour le nombre de passes de touché décochées en carrière (il lui en manque 17) s’il joue l’an prochain. De plus, il vient au second rang sur la liste des verges accumulées et personne dans l’histoire n’a été nommé joueur le plus utile du circuit plus souvent que lui (5).
Au-delà des statistiques, l’impact qu’a eu Manning sur la position de quart-arrière demeure à mon avis son plus gros argument. Sans rien enlever aux autres grands qui l’ont précédé, Manning a révolutionné le rôle des quarts-arrière et la façon de jouer en attaque. Il agit comme coordonnateur offensif non officiel de ses équipes et il a fortement contribué à faire résolument pencher la balance vers l’attaque aérienne au détriment du jeu de course. Gagner un Super Bowl exclusivement grâce à la passe ne se voyait pas avant que Manning n’accomplisse l’exploit. Depuis, Aaron Rodgers et Drew Brees ont aussi réalisé l'exploit et gagner exige plus que jamais un QB dominant (consultez la liste des champions du Super Bowl des années 80 et 90 pour vous rendre compte que ce n’était pas nécessairement le cas auparavant). Comme au hockey où il y a eu un avant Patrick Roy et un après (avec la prolifération du style papillon et l’importance plus grande accordée à la position de gardien de buts), l’excellence de Peyton Manning a changé la façon de jouer et de construire des clubs dans la NFL.
Par contre, il n’y a pas que du positif à dire sur le QB des Colts et des Broncos. Ses plus grandes critiques sont dirigées contre sa production en séries. Malgré les 2 victoires jusqu’ici cette année, il ne joue que pour 500 (11-11) en carrière lorsque ça compte et lors de plusieurs de ces défaites, sa prestation ne fut pas à la hauteur. On dit toujours que les meilleurs élèvent leur jeu d’un cran dans les occasions clés et force est d’admettre que ce ne fut pas toujours le cas pour le # 18. D’autant plus qu’il a toujours évolué au sein de formations dotées de puissantes armes offensives, qu’on pense à Marvin Harrison, Reggie Wayne ou l’actuel monstre à 4 têtes des Broncos. Pour l’instant, il n’a qu’une seule bague du Super Bowl à son actif, ce qui ne l’aide évidemment pas à soutenir les comparaisons face à Montana et Brady par exemple.
Certains trouvent injuste le critère du nombre de championnats dans la détermination d’un sacre autrement basé sur des exploits individuels. Je ne suis pas d’accord. Bien sûr, le nombre de titres ne fait pas foi de tout. Trent Dilfer n’est pas meilleur que Dan Marino, on s’entend là-dessus. Sauf que pour figurer au sommet des légendes, il faut plus que des stats. Ça prend des résultats concrets, tangibles. A ce chapitre, aucun n’est plus probant que la victoire finale, car en bout de ligne, c’est l’ultime but recherché. Pour être considéré comme le meilleur QB de l’histoire, il faut avoir réussi à mener ses coéquipiers (peu importe leurs limitations) aux grands honneurs, et plus d’une fois. 
Peyton Manning est-il le meilleur de tous les temps?
Les autres options
Si Manning n’est pas le roi de la montagne, qui l’est? Voici quelques candidats :
Dan Marino :Dan the Man fut longtemps le meneur statistique de la NFL et il a détenu à peu près tous les records associés aux passeurs dans sa remarquable carrière. Cependant, il n’a jamais remporté le titre ultime, ce qui l’exclut automatiquement de la conversation du plus grand de tous les temps.
Brett Favre :Ze Brett est celui qui a remplacé Marino au sommet des catégories statistiques où il trône toujours. Il a une bague du Super Bowl, mais ses trop nombreuses erreurs et interceptions le coulent. Un grand, mais pas le plus grand.
Johnny Unitas, Terry Bradshaw et les autres gloires du passé : Chaque époque a eu ses vedettes, mais l’importance des quarts et du jeu de passe est en constante évolution. Ces pionniers méritent plus de considération qu’on ne leur accorde généralement, mais pas au point d’être considérés pour le sommet de la pyramide.
Tom Brady :Plusieurs argumenteront que Peyton Manning n’est même pas le meilleur de son époque.  En effet, le débat Brady-Manning n’est pas réglé, et même en cas de victoire des Broncos dimanche, le Pretty Boy conservera l’ascendant sur son rival au niveau des championnats. Brady domine aussi la série entre les 2 et est généralement reconnu comme performant mieux sous la pression que le # 18. Par contre, au niveau statistique ainsi que pour l’impact sur la position, il faut accorder l’avantage à Peyton. A mon avis, l’ajout d’un deuxième titre au palmarès de Manning ferait pencher la balance de son côté, mais Brady-Manning, comme Federer-Nadal au tennis, ce sont des débats dont nous ne verrons jamais la fin.
Joe Montana :Si un consensus existe présentement pour nommer le meilleur QB de l’histoire, il va du côté de Montana. Pourtant, Joe Cool n’a jamais brûlé la feuille de statistiques et il ne vient qu’au 13e rang pour les verges accumulées par la passe. Mais tous ont en mémoire ses exploits sous pression et ses 4 bagues du Super Bowl. En fait, sur la plus grande scène qui soit, Montana n’a jamais perdu, ni même lancé une interception. Sa capacité à élever son jeu d’un cran dans les grandes occasions (que l’on reproche à Manning de ne pas avoir) est ce qui le sépare de la compétition présentement. Toutefois, si Manning devait soulever le Lombardi pour une deuxième fois, avec une équipe différente par surcroît, sa domination dans toutes les autres phases du jeu pourrait lui valoir de prendre l’aval sur Montana. Du moins, c’est ma prétention.
Au final, je réponds donc ainsi à la question qui sert de titre à cet article : si, et seulement si, Manning triomphe dimanche, il pourra être considéré comme le plus grand QB de l’histoire. Qu’en pensez-vous?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines