Magazine

Bilan de mi saison

Publié le 31 décembre 2013 par Bsketeur @bsketeur

Début de saison très mouvementé avec un départ tardif de Carlito, arrivée de lolo (98 ème choix de la draft), et départ de mister Léo. Rien de bon en perspective.

Malgré tout, le recrutement a été très judicieux à mon sens avec les arrivées de Cavani, Marquinhos, Digne, tout les postes sont donc doublés et nous sommes prêt pour le début de la saison.

Le septiscisme était de rigueur à la nomination de Laurent Blanc, moi le premier, pleins de questions affluaient un peu partout dans les médias (surtout sur sa capacité à gérer les égaux). Il a fait taire tout le monde et forcer l'admiration.

Trois premiers match quelque peu poussif, puis la mise en place du 4-3-3, avec un MONSIEUR à la baguette, tout a changé.

Mr Thiago MOTTA

Véritable métronome et régulateur du jeu parisien, non blessé, il est un joueur irremplaçable dans le dispositif parisien. Mr propre est de retour à mon sens l'un des meilleurs joueurs à son poste actuellement.

Bilan de mi saison

Verratti l'explosion

Petit marco a pris une dimension surnaturel cette saison avec près de 90% de passes réussis par match et environ 100 ballons joués, il est l'homme qui change le visage du PSG, plus constant et moin "guelard" il apporte toute sa fougue et ca technique.

Bilan de mi saison

Avec ces deux la au sommet de leurs art le PSG lance sa saison et devient une véritable machine de gueurre qui force le respect et n'est plus pris à la légère au niveau européen. Scruté par tout les grand club notre équipe est devenue l'attraction européenne, devant les médias personne n'a peur du PSG mais au fond est-ce la vérité?

Une attaque au sommet

Duo d'attaque la plus prolifique deurope avec 41 but marqués toutes compétitions confondu l'entente des deux compères d'attaque est plus que bonne nouvelle malgré le scepticisme de beaucoup. Emmené par un zlatan au somment de sa carrière et avec un visage tout à fait différant, nous gratifiant de buts hors normes mais tellement banal pour lui nous ne pouvons rêver mieux.

Plus poussif

La fausse note arrive dans ce match face à évian, pas d'envie un peu de lassitude et voilà après 36 matchs sans défaite, elle arrive enfin, tout le monde l'attandais et ça a fait plaisir à beaucoup beaucoup de monde.

Ménez, Pastore, Lavezzi. C'est un trio qui pourrai faire le bonheur de 80% des clubs européens.

Il faut être lucide ces trois là, sur la premiere partie de saison non pas vraiment le niveau attendu et pénalise l'équipe qui ne peu pas s'appuyer sur des remplaçants compétitif et cela ce fait sentir a leur entrer en jeu. L'image d'un PSG ultra dominateur avec des phases de jeu invraisemblable, est terni, le jeu est beaucoup moins fluide et moins inspiré.

Bilan

Blanc a su imposer sa patte sur ce PSG avec un jeu fait de redoublement de passes et de possession de balle. Avec des remplaçants plus prolifiques le PSG serait bien plus en avance au championnat.

Mais nous ne plaignons pas avec 44 buts marquer, 13 encaissés, une première place au championnat et qualifier dans toute les coupes que demander de plus. Si ce n'est d'être aussi bon voir meilleur pour le reste de la saison.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bsketeur 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte