Magazine Sport

Coupe du Monde 1986: Maradona et « la main de Dieu »

Publié le 04 février 2014 par Histoiredusport @Histoire_sport
main de dieu Maradona

C’est l’un des buts les plus controversés de toute l’histoire du football.
Quart de finale de la coupe du monde 1986 au Mexique entre l’Argentine et l’Angleterre, Maradona élimine les Anglais en marquant un premier but de la main et un second but qualifié par certains de plus beau but de l’histoire.
Retour sur ce match qui encore aujourd’hui revêt un caractère traumatisant pour les Anglais.

Maradona élimine l’Angleterre en moins de trois minutes

Le Mexique est décidément un lieu où quelques-unes des plus belles pages du sport ont été écrites. On connait Smith et Carlos qui avaient levé un poing ganté de noir lors des Jeux Olympiques de Mexico 1968, ou encore de Dick Fosbury qui lors de ces mêmes Jeux Olympiques révolutionne le saut en hauteur. Un peu moins de 20 ans plus tard, on retrouve le Mexique, et plus précisément le stade Azteca de Mexico théâtre du quart de finale de coupe du monde entre Argentine et Angleterre.

Après une phase de poule difficile où elle a terminé deuxième derrière le Maroc, l’Angleterre s’est ensuite facilement imposée en huitième de finale face au Paraguay sur le score de 3-0. L’Argentine quant à elle a terminé première de son groupe puis a éliminé l’Uruguay sur la plus petite des marges, 1 à 0.

A la mi-temps de ce match, le score est de 0 à 0 entre les deux équipes. Mais peu après la reprise, le match s’emballe. 51ème minute de jeu, le cuir est dans les pieds de Maradona. Il dribble un, deux, trois défenseurs et tente un une-deux avec Jorge Valdano, repris par le défenseur anglais Steve Hodge d’une chandelle envoyée dans les airs et qui retombe dans la surface anglaise. Maradona a suivi, le portier Peter Shilton est battu. Le joueur napolitain inscrit de la tête le premier but de la rencontre !

Les Anglais se ruent vers l’arbitre de la rencontre, le Tunisien Ali Benacoeur pour signaler une main du joueur argentin. Néanmoins le but est validé, et les images montrent que « El pibe del oro » a en fait poussé le ballon de la main dans le but, tout en mimant un geste de la tête.

Un geste magique pour les uns, scandaleux pour les autres. Quoiqu’il en soit, l’arbitre ; placé non loin de la scène, valide le but. Obligé par la FIFA de ne pas communiquer à propos de cette rencontre, il relatera bien plus tard avoir validé le but après confirmation de son juge de ligne.

« Un peu par la main de Maradona, un peu par la main de Dieu »

Ce but fut à l’époque un véritable scandale, a fortiori après les déclarations d’après match de Maradona, qui déclarait que son but avait été marqué « un peu par la tête de Maradona, un peu par la main de Dieu » (un poco con la cabeza de Maradona y otro poco con la mano de Dios).

Trois minutes plus tard, l’autre facette du fantasque Maradona fait des siennes. Le génie argentin vient planter un second but. Et pas n’importe quel but ; sans nul doute l’un des buts les plus impressionnants du football moderne. Balle aux pieds, il part de sa moitié de terrain et dépose un à un joueurs de champ et gardien de but. Les deux visages du génie déployés en moins de 5 minutes.
Une version de ce but d’un angle diffèrent vient d’ailleurs d’être découverte il y a quelques jours.

L’Argentine l’emporte 2 buts à 1 malgré la réduction du score de Lineker en fin de match. En éliminant en demi-finale la surprise belge puis en battant en finale la RFA par 3 buts à 2, l’Argentine remporte sa deuxième et jusqu’à présent dernière coupe du monde de son histoire. L’aurait-elle remportée sans cette main de Dieu? Là n’est pas la question.

La descendance de la main de Dieu

Cette main de Maradona a fait des émules. En 2007, l’autre génie argentin, Lionel Messi plante la copie conforme du but de Maradona face à l’Espagnol Barcelone (2-2)…de la main.

Main de Thierry Henry France Irlande
En 2009, en match retour des barrages de la coupe du monde face à l’Irlande, William Gallas donne la qualification à l’équipe de France en prolongation (0-1, 2-1) après une main de Thierry Henry, qualifiée de « Hand of frog » par les Irlandais. Une main qui qualifie la France pour une coupe du monde où elle se ridiculisera avec la désormais bien connue « gréve de Knysna » ou plus communément appelée « gréve du bus ».

Crédit photos:

Lien photo à la une

Lien photo Thierry Henry


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Histoiredusport 809 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine