Magazine

Mais vous savez bien...

Publié le 04 décembre 2007 par Alainreynaud34

Vous savez bien à quel point la pensée de l’être humain est contradictoire et, je n’échappe pas à cette règle. Je suis donc retourné quelques jours plus tard dans la vigne afin de vérifier si je n’avais pas rêvé. Bien entendu je n’avais parlé à personne de cet « incident ». D’ailleurs, qui m’aurait crue ?
Il faisait beau ce jour-là, une belle journée comme on les aime chez nous dans le sud. Le soleil brillait haut dans le ciel et on commençait à entendre les cigales au loin. Je ne choisis pas le même endroit pour m’installer, je ne souhaitais pas refaire une mauvaise rencontre et si les monstres existaient bel et bien j’en verrais sûrement de nouveaux. J’étais sur le point de m’endormir grisé par la douce chaleur qui m’enveloppait, quand tout à coup, je vis bouger quelque chose. Je restais là, immobile mais, bien sur mes gardes cette fois.
-« coucou ! » me fit une petite voix. Je feignais de ne rien entendre, mais j’avais repéré cette drôle de bouille qui s’agitait.
-« coucouuuuuu ! Tu me vois ? »
Je décidais d’ouvrir lentement les yeux afin d’intercepter enfin le regard de mon interlocuteur sans le brusquer.
Il riait et agitait des feuilles au-dessus de sa tête, on aurait dit un danseur de samba.
-« en voilà une drôle de tête ? Qui es-tu ? » Lui dis-je, voyant bien qu’il n’était pas très farouche.
-« hihihihi ! Et toi ? Qui es-tu ? » Me répondit-il d’un ton enjôleur.
-« Et bien tout dépend ce que tu veux savoir de moi ? » laissais-je tomber énigmatique.
-« hihihi ! Mais je ne veux rien savoir moi ! hihihi ! C’est toi qui viens nous voir !» me dit-il presque insolent.
-« Nous voir ? c’est qui "nous" ? Combien êtes-vous ? Je ne vois que toi et, je ne sais même pas qui tu es, ni même si je ne suis pas entrain de rêver ! »
-« hihihi ! Je suis loin d’être seul et si tu ouvrais mieux tes yeux, tu verrais bien, que je ne suis pas seul ! hihihi !!! D’ailleurs SSSnaarkly t’a fait une belle frayeur l’autre jour ? hihihi ! »
Je n’en croyais pas mes oreilles, il se moquait de moi. Non, "ils se moquaient" de moi. Je n’arrivais pas encore à les voir mais, j’entendais assez distinctement des dizaines de petits rires. Des petits rires semblables à ceux que j’avais déjà entendus quelques jours auparavant. Je pouvais enfin mettre un visage sur ce mystère qui depuis tant de jours et tant de nuits boulversait mon sommeil…
Pour suivre le cours de cette histoire, inscrivez-vous sur le flux RSS.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alainreynaud34 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte