Magazine Sport

Interview du pilote automobile Anthony Beltoise

Publié le 18 février 2014 par Histoiredusport @Histoire_sport

Triple vainqueur du Porsche Carrera Cup France, deux fois vainqueur du championnat de France FFSA GT et intervenant régulier sur le plateau d’automoto le dimanche sur TF1, Anthony Beltoise m’a fait le plaisir de répondre à quelques questions pour histoire du sport….

Bonjour Anthony Beltoise pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Bonjour, je suis Anthony 42 ans.  j’ai commencé le sport automobile il y a 20 ans de cela, en m’inscrivant au volant elf en 1992. C’est suite à ça, tout a été lancé, ça a mis le pied à l’étrier.

Vous faîtes parti d’une famille de pilotes. Votre père, votre frère, votre oncle… Avez-vous pensé devenir pilote automobile depuis toujours?

Disons qu’en étant « tombé dans la marmite en étant petit », ce n’est pas que l’on (ndlr Anthony Beltoise et son frère Julien)  a eu des facilités, mais on a eu très jeune l’occasion de faire nos armes sur  du piwi 50, des petites voitures, des choses comme ça. On a commencé à conduire des voitures à l’âge de 14 ou 15 ans dans le jardin ou la forêt  avec des copains. C’est là qu’on s’est aperçu que nous étions plus doués qu’eux.

Vous évoquez les premières voitures conduites, quel est votre premier souvenir de voiture que vous ayez conduite ?

C’était une Honda S800. Une voiture avec la boîte au volant et le grand levier derrière le volant.

Y avait-il un pilote vous ayant particulièrement marqué à l’époque?

A l’époque j’étais marqué par Didier Pironi. D’une part parce qu’on se fréquentait l’été, son frère avait des enfants de mon âge.  Mais également parce que Didier était au sommet de sa gloire, et il est vrai qu’il nous faisait beaucoup rêver… Un pilote Ferrari quand tu es jeune ça fait rêver ! Quand tu as 14-15 ans et que tu as Didier Pironi qui arrive à la maison, c’est un peu Dieu qui arrive!

Un circuit en particulier qui vous fait rêver?

Oui, en France deux beaux circuits en ville que sont Pau et Monaco. Ce sont des circuits qui sont plus délicats que les autres, il y a plus d’adrénaline, et pas de droit à l’erreur. La moindre petite erreur et c’est l’abandon, la casse ou la faute. C’est un très bel exercice je trouve pour un pilote, mais c’est aussi et surtout des sensations exceptionnelles… Des rails, des murs, des trottoirs… On ne trouve pas cette sensation ailleurs !
D’autres circuits me font également rêver, des circuits typés « rapides » avec un peu de danger comme Spa… C’est un circuit fantastique! J’aime beaucoup également le circuit de Dijon.

Une victoire que vous rêveriez d’accrocher à votre palmarès?

Ce serait plutôt une course aux Etats-Unis comme celle de Daytona, ou peut-être un petit Le Mans.

Pour vous y-at-il un héros  dans le monde du sport? Un exploit sportif inattendu?

Je m’intéresse à tous les sports, ce sont tous de grands champions dans leur discipline, je n’en ai pas un qui me vient tout de suite à l’esprit.

Un moment à oublier dans le sport?

Ce serait l’accident qu’a connu mon oncle aux Etats Unis en octobre 1973. C’est un accident qui a causé son décès en Formule 1. Cet accident aurait pas être évité. (François Cevert décède suite à une sortie de piste lors des essais du Grand-Prix des Etats-Unis 1973 sur le circuit de Watkins Glen).

Les 5 plus grands sportifs pour vous?

Sébastien Loeb en rallye

Nadal / Federer en tennis

Lorenzo et Marquez en Moto

5 événements sportifs qui vous ont marqués?

/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Histoiredusport 809 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine