Magazine France

Pourquoi Hollande est bien un traître (à nos valeurs de gauche) #fauxcialiste

Publié le 24 février 2014 par Gédécé @lesechogaucho

Capture_1_t.800D’un naturel méfiant, lorsque j’ai reçu la publicité ciblée d’un certain Jacques Cotta m’invitant à faire la promotion de l’un de ses livres, j’ai jeté le mail à la poubelle, m’imaginant qu’il s’agissait encore, probablement, de l’un de ses obscurs anonymes – certainement de droite – qui surfait sur la vague du hollande bashing pour se faire un nom. Je me suis également demandé comment il avait eu mon adresse électronique…. Mystère. Puis un tweet de Vogelsong (qui hélas ne blogue plus) a de nouveau attiré mon attention sur un article du même, sur le Huff Post, que je répugne toujours autant à lire pour des raisons déjà exprimées ici. je me suis tout de même renseigné sur l’individu en question en googlisant un peu sur le nom de cet auteur et ce que j’ai découvert a levé toute méfiance. Quelqu’un qui a écrit notamment Qui veut la peau des services publics? , que je vous conseille, qui s’investit si profondément dans ce genre de débat , et qui possède une telle filmographie journalistique, dont le,choix des thèmes parle pour lui, moi je dis : total respect. Surtout quand on se souvient comme moi de ce qui honore à mon sens une carte de visite :  il a en effet reçut un 7 d’or en 1993 pour Front National, la nébuleuse diffusé dans l’émission Envoyé spécial. Rien que ça. Bravo le gars.

"Hollande l’imposteur" décrit en quelques phrases bien senties tout ce que bien des électeurs de gauche ressentent à présent de celui que je n’hésiterai pas à qualifier de fantoche au vu des courbes de popularité comme à celui de l’analyse plus fine de ces orientations politiques contredisant fortement ses promesses de campagne. Si Sarkofrance était plus honnête, il se sentirait en effet tout aussi obligé d’écrire un abécédaire des promesses non tenues de François Hollande qu’il ne l’a fait pour un autre candidat tant honni, qui est fort heureusement est parti. Mais si c’était pour nous refaire la même politique économique, au mépris de toute considération des intérêts populaires, il y a franchement de quoi nourrir le désespoir du commun des français et mieux comprendre sans excuser le désintérêt de ceux qui ne croient plus en la politique, voire pire, pour le basculement dans les idées anti-humanistes du front national et de ses semblables qui fleurissent à présent dans une droite plus "classique"…

IA l’approche des débats (s’il y en a…) et du vote sur le tristement risible "pacte de responsabilité déja tant caricaturé, il suffira d’un extrait de l’article de Jacques Cotta pour s’en convaincre si l’on est de bonne foi , et que l’on partage un minimum du socle commun des valeurs de gauche :

Toutes les pistes qui font peser sur les salariés, fonctionnaires ou employés du privé l’exonération des "charges" ou plus exactement des "cotisations sociales" dont devraient s’acquitter les entreprises sont examinées. Les ménages n’en peuvent plus, mais qu’importe ! Tout cela fait suite aux mesures sur la flexibilité du travail, la remise en cause des droits, l’ANI, les nouveaux reculs sur les retraites, la MAP dans la fonction publique qui n’a pas grand-chose à envier à la RGPP, etc…

Tout est dit ? Non, car ça, on le savait déjà, nous autres, à gauche. Lisez la suite…  ça vaut son pesant de cacahuètes… Moi, je cours à la librairie la plus proche. Merci Mr Cotta de mettre en mots ce que nous sommes de plus en plus nombreux à penser. Pour agir.

.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog