Magazine

Yves BONNEFOY

Publié le 14 mai 2008 par Antwan
...
Je me lève, je vois
Que notre barque a tourné, cette nuit.
Le feu est presque éteint.
Le froid pousse le ciel d’un coup de rame.

Et la surface de l’eau n’est que lumière,
Mais au-dessous ? Troncs d’arbres sans couleurs, rameaux
Enchevêtrés comme le rêve, pierres
Dont le courant rapide a clos les yeux
Et qui sourient dans l’étreinte du sable.





M’arrizzu vicu
Chì a noscia barca hè mossa, sta notti.
U focu hè guasgi spintu.
U friscu boca u celi à ramati.
...
À gallu d’acqua a luci stà
Da suttu ? Ghjamboni ingrisgiti vitti
Incruciati com’è sonniu, petri,
U currenti ràpidu l’hà chjusi l’ochja
È surrìdini iddi in u palmu ‘lla rena.

...

...

in --- Les Planches Courbes --- Mercure de France2001

...

trad. Stefanu Cesari

technorati tags: yves bonnefoystefanu cesaripuesia corsapoesie corsepoesia corsa


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antwan 197 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog