Magazine Rugby

Player of the Week: De grandes responsabilités pour Andy Ellis

Publié le 09 mars 2014 par Tom_lexvnz @LEXVNZ

Andy Ellis Crusaders

Jamais une Franchise Sud-Africaine ne s’est imposée sur les terres des Crusaders. Pourtant ce week-end, les Stormers ont frôlé l’exploit (victoire néo-zélandaise arrachée en fin de match sur le score de 14 à 13), « preuve » des difficultés actuelles (pas les seuls dans la conférence néo-zélandaise, décevante sur ce début de saison).

Ecarté du squad des All Blacks pour laisser éclore les « jeunes », Andy Ellis n’en reste pas moins un joueur qui peut faire son retour à tout moment.

Sacré meilleur joueur de l’ITM Cup 2013, il est aujourd’hui l’un des plus anciens Crusaders de l’équipe. En l’absence de Dan Carter et Richie McCaw, il se doit de faire perpétrer l’esprit conquérant qui régnait auparavant dans cette équipe.

Bon vivant et réputé « boute en train », Andy Ellis va devoir utiliser toutes ses armes pour garder le moral au beau fixe. Mais il devra surtout exceller dans son jeu pour aider l’équipe à avancer, à réenclencher la machine. Car même si cette Franchise n’est plus celle d’il y a 7-8 ans, et qu’elle connait du retard à l’allumage (Franchise assez accoutumée du fait), elle a les reins suffisamment solides pour aller chercher le titre, du moins prendre part à la course !

Les Crusaders peuvent compter sur Kieran Read, Sam Whitelock et les autres All Blacks du paquet d’avant pour tenir leur rang.

Mais derrière: Tyler Bleyendaal a failli dans l’exercice des tirs aux buts, Izzy Dagg semble s’éteindre à petit feu, Tom Taylor peine à enflammer sa ligne de trois-quarts, qui manque de toute façon cruellement de puncheur (Kieron Fonotia a peut-être un rôle à jouer ?), Ryan Crotty, même en très grande forme, ne peut rien diriger de là où il est …

Andy Ellis doit prendre ses responsabilités. Willy Heinz n’est pas inintéressant mais manque peut-être de régularité pour rassurer cette équipe qui en a bien besoin.

Gestionnaire, tacticien, bon « éjecteur », capable de peser sur une rencontre par son jeu au pied et son expérience, il va devoir trouver les bons moments pour alterner intelligemment et permettre à son équipe de jouer dans un fauteuil.

Il va sûrement devoir insister davantage avec ses avants, même s’ils se fatigueront à la longue. Les Crusaders ont, il me semble, le banc adéquat pour tenir le rythme. Jordan Taufua, Jimmy Tupou, Nepo Laulala, Dominic Bird n’attendent que ça !

Mais aussi impulser, encore et encore, surtout quand le fer est chaud ! Comme il a su très bien le faire, à son entrée en jeu contre les Stormers. C’est en étant présent, précis et en accélérant le jeu que le travail en amont des avants a enfin pu être récompensé.

Quoi qu’il en soit, les Crusaders d’Andy Ellis ont du pain sur la planche. Travail qui ne devrait pas être trop compliqué à obtenir tant le potentiel de cette équipe est grand. A eux de trouver la bonne alchimie.

Crédits : Stuff.co.nz, Superrugbynews.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom_lexvnz 208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines