Magazine Amérique du nord

Le MSC Preziosa souffle sa 1ère bougie

Publié le 14 mars 2014 par Véronique Couzinou @VeroniqueCouzin

Un an que le dernier fleuron de la flotte MSC a quitté le port de Saint-Nazaire. C'était le 14 mars 2013 et j'étais dessus.

MSC et Saint-Nazaire, c'est une belle histoire d'amour. L'armateur a fait construire ici, dans les chantiers navals, la quasi totalité de sa flotte. Le dernier en date, le MSC Preziosa, a quitté Saint-Nazaire il y a tout juste un an. Eh oui, MSC a permis à Saint-Nazaire de renouer avec les départs de paquebots, rappelant qu'il fut un temps où le port était tête de ligne de croisières transatlantiques, vers l'Amérique Latine.

Quitter Saint-Nazaire à bord d'un géant qu'on a vu construire pendant deux ans, c'est assez émouvant. Pour les milliers de Nazairiens qui ont fait cette croisière pré-inaugurale (avant le baptême officiel du navire à Gênes une semaine plus tard), c'était une grande fierté que de pouvoir être les premiers à monter et vivre à bord.

Je vous épargnerai le voyage dans ses moindres détails, j'étais là en vacances, pas pour travailler. Avec ma moitié, on s'est fait une folie: s'offrir la classe Yacht Club, la croisière 5 étoiles. Et on n'a pas regretté. Oui, c'est cher (on est loin du prix plancher à 499€ la semaine tout-compris). Mais mon point de vue, c'est qu'il vaut mieux économiser plus longtemps pour s'offrir la classe Yacht Club si on veut apprécier au maximum sa croisière.

Pourquoi c'est mieux: 

-Il ne s'agit pas de jouer les " riches " mais on apprécie de ne pas avoir à galérer dans la foule aux heures de pointe, c'est à dire à l'heure de passer à table, ou pour aller se baigner. En Yacht Club, vous avez votre resto dédié où franchement, on mange très bien. La cuisine aux accents méditerranéens est raffinée, les vins italiens plus que corrects, et on a vu sur la piscine à débordement. On peut même réserver sa table préférée. Pour en revenir à la foule, disons qu'on a le privilège de s'y plonger quand on le souhaite (le soir, aux bars, dans l'Atrium pour les concerts de piano, ou bien au casino, ou sur la piste de danse)... et le privilège d'être tranquille dans des espaces réservés quand on le souhaite aussi. Parce qu'au 15ème pont, la classe Yacht Club a sa piscine (petite) et deux spas, un bar extérieur et une multitude de transats élégants pour les bains de soleil. A certaines heures, on est vraiment tranquille pour bouquiner ou se baigner.

Le MSC Preziosa a un an

L'un des spas du pont 15, réservé à la classe Yacht Club. ©V.C.

-Parce que tout est compris, ou presque. Pas le wi-fi, cependant (vraiment dommage), ni les soins du spa (mais on a des réductions). En une semaine, je n'ai payé à bord que quelques boissons prises dans les bars des différents ponts. Pour le reste, tout est inclus dans les espaces dédiés aux " yacht clubbers ". Evidemment, pas les grands crus de cognacs ou le champagne, mais les cocktails, le vin, l'eau, le café, la bière, oui, et sans restriction. Dans la suite, le mini-bar (très fourni) est réapprovisionné gratuitement autant de fois que nécessaire. A l'avant du navire, le lounge Yacht Club a une vue panoramique appréciable (à Lisbonne, on a l'impression de prendre son petit-déjeuner avec la ville à nos pieds). C'est ici le point de ralliement des yacht clubbers : le matin, pour un snack, à l'heure du thé, pour l'apéro, pour le petit creux de fin de soirée... Le tea time y est servi tous les après-midi dans les règles de l'art, avec choix de thés en vrac et de pâtisseries. Difficile de manquer de quelque chose pendant la croisière!

-Les chambres sont très agréables. MSC les appelle des suites mais disons que ce sont des grandes chambres-salons. Avec une vraie baignoire dans la salle de bain. Et un vrai dressing : on peut rentrer dedans sans être coincé(e), ranger sa valise vide, placer toutes ses affaires sans mettre le bazar. Un balcon pas riquiqui, un lit king size (super literie), un sofa et un coin bureau. Et un mini-bar très bien rempli, mais ça, je l'ai déjà dit!

-C'est mieux, enfin, pour toutes les petites attentions qu'on peut avoir pour vous: embarquement et débarquement prioritaires, majordome... Oui, oui. C'est presque gênant de le dire. Mais on apprécie, par exemple, quand on a le mal de mer (et qu'on n'a bien sûr rien pris pour cela) que dans les minutes qui suivent la demande, votre majordome vous apporte sur un plateau argenté 2 cachets pour remettre l'oreille interne et l'estomac à la bonne place. On se prend un peu pour une princesse, en somme... Et l'on a juste envie de redoubler les remerciements pour l'attention qu'on nous porte, sans obséquiosité. 

La croisière pré-inaugurale du Preziosa, c'était ça...

Le MSC Preziosa a un an
 

... Une inauguration aux chantiers STX de Saint-Nazaire, le 14 mars 2013. Et des applaudissements pour les femmes et les hommes qui ont construit le navire. ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... En fin d'après-midi, bye bye, le pont de Saint-Nazaire, on largue les amarres! ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Détente à l'Atrium, au son du piano. ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Clic-clac, avant qu'il y ait du monde partout... ©V.C. 

Le MSC Preziosa a un an

... Prendre la plus belle photo du Preziosa: derrière les toits de Lisbonne©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Pousser la porte d'une pena et assister à une compétition de flamenco à Cadix, dans une ambiance de fête incroyable. ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Se sentir toute petite face à la mosquée Hassan II de Casablanca (la 3ème plus grande au monde), dressée en partie sur l'océan. ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Se perdre dans le vieux Valence et manger à la terrasse d'un bistrot une paëlla valenciana, au poulet et lapin. ©V.C.

Le MSC Preziosa a un an

... Et arriver à Marseille en longeant le château d'If, avec le commandant Guiliano Bossi qui fait jouer Edith Piaf à fond dans les haut-parleurs, sur tous les ponts! ©V.C.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Véronique Couzinou 2110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte