Magazine Santé

STATINES: Des bénéfices mesurés, des effets secondaires minimes – European Journal of Preventive Cardiology

Publié le 16 mars 2014 par Santelog @santelog

STATINES: Des bénéfices mesurés, des effets secondaires minimes  – European Journal of Preventive CardiologyC’est la conclusion de cette méta-analyse britannique publiée dans l’European Journal of Preventive Cardiology: Les statines utilisées pour réduire le taux de cholestérol dans le sang n’ont presque pas d’effets secondaires. Mais leurs bénéfices apparaissent également très mesurés.

Les chercheurs de l’Imperial College et de la London School of Hygiene and Tropical Medicine ont examiné les résultats combinés de 29 études et n’identifient pas de différence dans l’incidence des effets secondaires fréquents, dans le groupe traité vs groupe témoin. Si l’analyse n’a pas inclus tous les effets indésirables, comme les troubles cognitifs ou les problèmes de peau, c’est sans doute la recherche la plus large jamais réalisée sur les effets indésirables et les bénéfices des statines et quel que soit le niveau de risque cardiovasculaire.

Les chercheurs ont mis en commun les données des études sélectionnées et calculé le risque accru de subir chaque effet secondaire pour les participants qui prenaient des statines et pour les participants qui prenaient un placebo. Le risque obtenu avec la prise de statines, diminué du risque obtenu avec le placebo, a donné l’augmentation absolue du risque lié aux statines.

Enfin, les données concernant l’usage des statines en prévention primaire et secondaire ont été analysées séparément.

·   Dans les études sur statines en prévention primaire,

-   le risque de diabète avec statines s’élève à 2,7% vs 2,2% pour le groupe placebo, soit une petite augmentation, mais statistiquement significative du risque de diabète avec une statine.

-   le risque de décès toutes causes avec statines est réduit de 0,5 % vs placebo,

-   le risque de crise cardiaque réduit de 1 %,

-   le risque d’AVC de 0,3%.

·   Dans les études sur statine en prévention secondaire,

-   le risque de décès toutes causes avec statines est réduit de 1,4 % vs placebo,

-   le risque de crise cardiaque de 2,3 %,

-   le risque d’AVC de 0,7 %.

D’autres effets sont identifiés :

·   Dans les deux groupes d’étude, les niveaux d’enzymes hépatiques sont augmentés de 0,4% avec statines, mais les auteurs ne précisent pas une nuisibilité.

·   Aucune différence significative entre la prise de statines ou placebo n’est constatée pour les autres événements indésirables.

·   Concernant la faiblesse musculaire, un des principaux effets invoqués par les patients, elle n’est constatée qu’en cas de niveau de l’enzyme musculaire supérieur de 10 fois à la limite supérieure normale, soit chez 16 participants sous statines sur un échantillon de 19.286 statines et 10 témoins sous placebo sur 17.888.

·   Les douleurs musculaires -un autre effet fréquemment déclaré- ont touché 7,9% des patients traités par statines et 7,6% par placebo.

Peu de bénéfices ? Peu d’effets indésirables ? Aux doses habituelles, testées dans les études retenues, soit, au total sur 83.880 patients, seule une petite minorité des symptômes signalés avec les statines est réellement liée aux statines, écrivent les auteurs. Cependant, l’apparition du diabète fait ici exception. C’est le principal effet secondaire dont le taux s’avère significativement plus élevé avec les statines vs placebo.

Néanmoins, soulignons que les nouvelles lignes directrices de l’American College of Cardiology et l’American Heart Association, d’évaluation du risque de maladies cardiovasculaires et de traitement du cholestérol sanguin pour réduire ce risque, recommandent une discussion des risques et des avantages du traitement avec le patient, avant décision thérapeutique. En France, l’Académie de Médecine a récemment recommandé :  » Le choix d’être traité pendant de nombreuses années relève de chaque personne, complètement informée par le médecin traitant et le pharmacien, selon son histoire médicale complète, son âge, son sexe, ses antécédents familiaux, et son taux de lipoprotéines LDL dans le sang « .

Source: European Journal of Preventive Cardiology March 12, 2014, doi: 10.1177/2047487314525531What proportion of symptomatic side effects in patients taking statins are genuinely caused by the drug? Systematic review of randomized placebo-controlled trials to aid individual patient choice

STATINES: Des bénéfices mesurés, des effets secondaires minimes  – European Journal of Preventive Cardiology
Pour en savoir plus surles statines


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine