Magazine Accessoires

Robes toujours

Publié le 17 mars 2014 par Gentlemanw

 

"Une robe n'a de sens que si un homme a envie de vous l'enlever"

Françoise Sagan

Je me réfugie derrière des mots d'une auteure, d'une femme, pour vous parler de la robe, de vos robes.

71846556526419719_XwHzASpZ_c.jpg

Symbole de féminité, pièce de votre garde-robe, bout de tissu, bijou d'une saison, fanfreluche vintage, il y a tant de définition pour vos robes, pour décrire cette relation naturelle avec elle. Votre corps s'identifie comme féminin avec une robe, quelque soit la coupe, c'est vous. Simple ou sophistiquée, noire ou avec des imprimés ou des couleurs, la robe vous enveloppe de la tête jusqu'aux jambes. Un trait d'union moulant ou fluide sur vos courbes, elle embrasse les lignes de votre silhouette, bien ou mal, seul votre regard dans le miroir le dira, mais plus encore votre cerveau, votre jugement sur vous.

Et pourtant, ce sont nos regards qui ne jugeront pas, mais simplement vous verrons, vous et votre allure, vous et votre sourire, vous et votre siganture de mode, votre robe et vous.

Là, devant nous, entrant dans un magasin, vous, sortant de réunion, accompagnant vos élèves à la porte de l'école, tenant par la main vos petits-enfants, vous encore, attendant un rendez-vous, avec votre téléphone en main, votre sac et votre manteau sur l'autre bras, sous ce soleil, en robe rouge, en robe droite, en robe trois trous, en robe drapée, en robe asymétrique, en robe colorée très courte sur des collants opaques, en robe bleue comme le ciel pour attirer le printemps.

0--2-.jpg

Des-robes-2-filles--682x1024.jpg

Copyrights SYLVIE ENFIN MOI

568086940466103694_3vilO0qN_c.jpg

Vous, femme conquérante ou femme discrète, vous toujours femme amoureuse de lui, cet homme qui n'osera pas vous complimenter (ah les hommes et leurs oublis, leurs impolitesses, leurs discrétions, leurs façons de ne pas savoir l'exprimer aussi), vous femme en robe légère pour ce printemps déjà présent, avec des petits plis, avec une version longue très classique, ou une version courte plus rock avec ce simili cuir en bonus.

Vous, en robe aujourd'hui, découvrant votre féminité, votre allure en passant devant ce reflet dans la vitrine, devant ces sourires extérieurs et admiratifs (un peu jaloux aussi, mesdames entre elles), vous savez nous emportez dans votre signature, votre choix du jour, du matin, du soir aussi avec la petite robe noire, avec vos bijoux comme accessoires de celle-ci. 

Femmes-4-3020.jpg

Rayonnez encore, car si la robe est un simple morceau de tissu pratique, aux yeux des amatrices de confort, de choses rapidement expédiées, elle est bien plus pour votre vie de femme, de générations en générations, de modèles en saisons, de tendances en mode d'un jour. Vous aurez vos favorites, vos aurez celles qui tombent parfaitement, vous aurez vos rêves inaccessibles et celles à petits prix, en plusieurs couleurs dans votre dressing, vous aurez la chance de trouver celles qui envoûtent vos hanches, subliment votre poitrine, glissent autour de votre taille, marquent votre goût pour la mode.

Aucune robe n'est pareille, sur vous, sur une amie, sur une grande, sur une petite, sur une ronde, sur une maigre, sur une voluptueuse comme sur votre collègue, votre fille, votre mère, aucune robe, même similaire ne parlera de votre féminité comme sur vous.

Et pour tout dire, pour répondre à la belle auteure ci-dessus, toutes les robes, je n'ai pas envie de les retirer, ni de voir ce qui se cache en dessous, mais j'ai juste l'envie de vous sussurrer "encore", car vos féminités s'embellissent de ce duo "vous et votre robe, votre robe et vous". Et de cela, jamais je ne me lasse.

Rebel_12_11_2011024_b.jpg

Nylonement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 8054 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte