Magazine

Au revoir Cernobbio

Publié le 17 mars 2014 par Paniervolant



Après notre soirée milanaise et de retour à Cernobbio, le plan prévu par Luigi n'allait pas se dérouler comme il l'avait imaginé, ni pour le charmant jeune homme d'ailleurs.
Je n'avais qu'une seule envie, dormir, et seule......
Après quelques tentatives maladroites, Luigi resta sur sa faim, et chacun dans sa solitude rejoignit les bras de Morphée.
Au petit matin j'étais ravie du dénouement de cette soirée comme je l'avais souhaitée et je conclus que tout était rentré dans l'ordre.
J'étais loin de m'imaginer la scène qui allait se dérouler sous mes yeux le lendemain.
Dès le réveil je fus interloquée par un Luigi totalement enragé et fou de jalousie.
Le fait que le charmant jeune homme ne s'intéressait qu'à moi, l'avait rendu furieux, alors qu'il n'y avait aucune réciprocité de ma part et je ne souhaitais qu'un apaisement. Il déversait sa colère sur moi, tel un enfant gâté qui n'a pu obtenir son jouet et j'en étais la cause.
La situation vira rapidement au mélodrame à l'italienne, et atteint son paroxysme quand Antonietta s'en mêla, j'étais soudain devenue le poison qui envenimait cette famille, et elle commença à me reprocher des tas de choses dont je ne soupçonnais même pas l'existence !!!
C'en étais trop, je sortis de ma stupeur et décidai de quitter sur le champ cette maison où la famille m'avait pourtant si bien accueillie quelques mois auparavant.
C'était l'hiver et il faisait froid, mais Luigi s'agenouilla dans la neige abondante et me supplia de rester, il criait, pleurait, ainsi qu'Antonietta, la situation était digne d'un mélodrame, mais je refusais catégoriquement de changer d'avis.
Je n'avais pas d'argent et Luigi le savait, alors il me menaça de me laisser partir totalement démunie, malgré le froid. Je lui répondis que je rentrerai en France en auto-stop, ce qui le rendit encore plus enragé !!!
Le charmant jeune homme qui avait assisté à cette incroyable scène avec stupeur et totalement choqué du comportement de Luigi, me proposa de rentrer à Milan avec lui afin de m'héberger une nuit dans sa famille, avant de rentrer à Paris.


J'acceptais sa proposition, sans même jeter un regard d'adieu à Luigi.
Je pris le train pour Milan en compagnie du jeune homme, il m'hébergea chez sa soeur pour une nuit.
Le lendemain il vint me récupérer pour m'accompagner à la gare de Milan.
Apaisée je pris un billet de train pour Paris avec l'argent qu'il m'avait donné.......tout en pensant qu'il fallait lui envoyer une lettre de remerciements dés mon arrivée dans la capitale.


Je quittais Cernobbio en n'imaginant pas une seconde que j'y retournerai des années plus tard pour raisons professionnelles.........




Au revoir Cernobbio

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paniervolant 470 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte