Magazine Beauté

Et dis t’as pas vu #15

Publié le 17 mars 2014 par Generationnelles @generationnelle

Fuyant les particules de pollution, il se peut que vous ayez manqué quelques petites nouvelles plus que vitales!. Générationnelles vient à votre secours !

  • Recevoir tous les mois une petite nouveauté. Voilà qui est chouette ! Nous on raffole de petites surprises de Emma et Chloé. Générationnelles vous fait découvrir un autre genre de box : la DesignerBox. Le concept ? Pour 29 euros tous les mois, recevez un bel objet signé par un grand nom du design international. Notre préférée ? Celle qu’a créée, Marianne Guedin, une splendide carafe en verre avec arbre intégré.

173-large_default designerbox

  • Les salons de coiffure qui font aussi salons d’esthétique, ça on connaît. Mais les coiffeurs comme l’Atelier des Rendez-Vous, pas forcément. Le salon parisien vient mettre un grain de folie au quartier Bastille/Voltaire. Mené par un duo décapant et sous les aboiements du gardien canin, le lieu de création a l’air d’un petit appartement cosy avec ses couloirs, ses bars et son patio. Mais attention, tout est toujours lié à l’esthétique. Le bar à couleurs ou le bocal à coiffure sont également lieux d’apprentissage pour une indépendance à la coloration ou à la mise en beauté. Et la beauté, elle est partout, des tableaux aux murs pour une mini-exposition aux gestes élégants lors de la coupe capillaire au rasoir, uniquement. A couper le souffle!

1801404_505905259530450_912280427_o

  • On connaît tout sur Marie-Antoinette, de ses délires gourmands à ses histoires de fesses, mais une autre reine du style est prête pour une vengeance sans nom. Grande muse de la mode, folle de la décoration richissime et aussi du pouvoir, l’impératrice Joséphine est la prochaine icône royale ! La souveraine native des îles ne s’est pas contenté de donner une touche d’exotisme à l’empire français mais a totalement révolutionné son époque. C’est ce que l’on apprend lors de la rutilante exposition  » Joséphine  » au Musée du Luxembourg jusqu’au 29 juin où la science s’invite même à la fête. C’est dire !

RMN175995NU

  • Road to Rock the Pistes ! La ville c’est game over, la vie c’est le ski maintenant. Et si entre deux slaloms, on se posait à une terrasse avec le live d’un groupe international…génial non? Et bien, ce rêve est, à présent, réalité au festival Rock the Pistes. A Avoriaz, Champéry, Chatel ou Morzine, les fluos Klaxons, les adorés et si branchés de Breton ou les dandys toujours stylés de Babyshambles feront swinguer les fans des pistes rouges.

  • Générationnelles avait découvert la chouette marque britannique Matter Matters entre deux stands du salon Capsule à Paris. On a tout de suite accroché avec cette ligne résolument pop et fun. Spécialisée dans l’accessoire, Matter Matters a le don de créer des pochettes qui nous font craquer.

MatterMatters
MatterMatters

  • Mugler a estampillé de son nom la mode, le parfum… et maintenant un show. Le créateur français réadapte les follies bergères à sa sauce pour un résultat dingue au Comédia à Paris: Mugler Follies. Les froufrous sont remplacés par des tenues de fourmis en latex et le hommes laissent leur nœud papillon pour montrer leur torse. L’aboutissement dans un sens de la carrière de Mugler dont les derniers shows ne ressemblaient plus vraie-ment à des défilés mais à des spectacles.

  • Il a changé depuis sa caricature de chanteur intello bobo adepte du name dumping, de Fanny Ardant et de France Inter et ne plaît pas forcément à la tante, prof de français. Vincent Delerm chante maintenant les peines et mêmes les joies (mais si) du quotidien et donc forcément les histoires d’amour. Et quand son album ultra romantique, les amants parallèles, se joue sur scène, il se peut que l’émotion autour d’un piano automatique soit au rendez-vous et l’humour décalé aussi. A ne pas manquer jusqu’au 29 mars au théâtre Dejazet.

  •  Lady Gaga aime les robes en viande et autres tenues improbables. Dans sa liste de l’extrême, il y a dorénavant le vomi. Alors qu’elle s’égosillait sur la scène du festival SXSW à Austin au Texas, et interprétait le titre Swine, une jeune femme est gentiment venue lui gerber dessus. La chose était évidemment prévue par la chanteuse qui a continué son petit bonhomme de chemin, toute de vomi vêtue.

LadyGagaGerbi

*On vous aurait bien mis la vidéo, mais Youtube n’a pas voulu

:(


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Generationnelles 7516 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines