Magazine Santé

ANTIBIORÉSISTANCE: Les promesses antibactériennes du miel

Publié le 17 mars 2014 par Santelog @santelog

ANTIBIORÉSISTANCE: Les promesses antibactériennes du miel – ACSLe miel, une nouvelle approche de la lutte contre la résistance aux antibiotiques ? Ce pourrait être en effet une solution face à l’émergence croissante de la résistance bactérienne aux antibiotiques, selon cette étude américaine, présentée à la 247è Réunion de l’American Chemical Society (ACS).

Les auteurs rappellent que le miel a pu être utilisé par certains professionnels de santé comme un pansement topique, et avec succès, mais qu’il pourrait voir son rôle encore élargi, en tant qu’agent anti-infectieux. Sa capacité unique réside dans son efficacité à combattre l’infection à plusieurs niveaux, ce qui rend la tâche plus compliquée aux bactéries, explique, l’auteur principal, le Pr Susan M. Meschwitz, de la Salve Regina University (Newport).

 

Un antibactérien à large spectre, aux propriétés antifongiques et antivirales : Le miel utilise en effet plusieurs atouts,

·   le peroxyde d’hydrogène, l’acidité, l’effet osmotique et une concentration élevée en sucre et polyphénols qui s’attaque activement aux bactéries.

·   Son effet osmotique lié à sa concentration en sucre élevée aspire l’eau des cellules bactériennes et les déshydrate, ce qui les élimine.

·   Le miel inhibe la formation de biofilms ;

·   Il perturbe le «  quorum sensing  », un mode de communication entre cellules bactériennes qui leur permet de se regrouper, et en les contraignant à agir «  solo  », affaiblit leur virulence et les rend plus sensibles aux antibiotiques classiques. Chez certaines bactéries, ajoute l’auteur, ce système de communication contrôle également la libération de toxines, qui influe sur la pathogénicité de la bactérie et sa capacité à provoquer une maladie.

·   Sa richesse en polyphénols qui comportent des acides phénoliques, l’acide caféique, p -coumarique et ellagique comme de nombreux flavonoïdes renforce son efficacité antimicrobienne.

L’équipe montre ici que le miel est donc un antibactérien efficace contre E. coli, Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa, entre autres. Ce n’est pas la première fois que le miel est mis en avant pour ses propriétés anti-bactériennes. Une étude publiée dans le FASEB Journal montrait qu’une protéine bien nommée défensine-1, ajoutée au miel par les abeilles, possède de puissantes propriétés antibactériennes et pourrait faire du miel un nouvel antibiotique.

Source: American Chemical Society Honey is a new approach to fighting antibiotic resistance: How sweet it is! (Visuel © kubais – Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70286 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine