Magazine High tech

L’impression 3D et le spatial

Publié le 17 mars 2014 par Printmy3d @Printmy3D

La JAXA ( Agence d’exploration aérospatiale japonaise), envisage sérieusement d’utiliser les imprimantes 3D pour fabriquer des pièces pour leurs satellites.

L’impression 3D et le spatial

A l’origine, ces pièces sont complexes a réaliser et leurs coûts de production s’avèrent élevés. Les chercheurs se sont donc tournés vers l’impression 3D afin de les concevoir plus rapidement à moindre coût. L’avantage de l’imprimante 3D dans le spatial est l’étendue de ses possibilités. En effet, une seule machine peut mettre au point une multitude de pièces nécessaires à l’élaboration des satellites.

Les recherches sont pour l’instants orientées vers les injecteurs pour les tuyères de petits propulseurs de satellites (c’est ce qui permets aux satellites de gérer leur altitude et les changements d’orbites). Le défi réside dans la nécessite de créer des pièces avec une très grande durée de vie et les résultats récents sont encourageants puisque la résistance observée est équivalente à celles des pièces actuellement utilisées.

Le second avantage de l’utilisation de l’impression 3D dans ce domaine se situe dans le fait qu’il est désormais possible de produire des pièces en un seul bloc, favorisant la résistance technique. Plus besoin d’assemblage de composants à l’aide de joints comme on le fait avec les pièces actuellement.

Cependant, même si les tests actuels s’avèrent sur la bonne voie, il existe encore quelques imprécisions à corriger si l’on veut démocratiser cet usage dans la profession. Effectivement, la construction de pièces couche par couche est encore source d’imperfection sur la forme finale de la pièce finale qui peuvent être considérées comme minimes pour une pièce « classique » mais qui peuvent être très préjudiciable lorsqu’il s’agit de pièces pour le spatial. La JAXA intensifie donc ses recherches afin de pallier à cet obstacle.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Printmy3d 1163 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte