Magazine Conso

Le Mercedes-Benz Pop-Up Store ouvre ses portes dans le Triangle d’or.

Publié le 18 mars 2014 par Pascal Iakovou @luxsure

Il y a quelques jours, nous découvrions le Mercedes-Benz Pop-Up Store  en avant première lors d’une magnifique soirée qui a rassemblé de nombreux invités de marque autour d’un concert privé du chanteur Julien Doré.

tumblr_n2aca50fqq1qdfi4yo1_500
tumblr_n2ai7mOD0E1qdfi4yo1_500
tumblr_n2ai6je0lQ1qdfi4yo1_500
tumblr_n2acboxKzp1qdfi4yo1_500
Du 12 mars au 5 avril, place au voyage à bord des deux derniers modèles de Mercedes-Benz, la nouvelle Classe C et le GLA dans les sillages acier, bronze et or d’une jungle urbaine très sophistiquée. Une première dans l’histoire de l’automobile : Mercedes-Benz y ouvre un restaurant d’exception. La haute gastronomie y est mise à l’honneur sous les étoiles du chef Jean-François Piège et la mode s’y installe avec une collection capsule créée pour l’occasion par la marque Bel Air. La performance, l’excellence et le glamour réunis dans un lieu éphémère unique et protéiforme qui recevra, selon l’heure du jour ou de la nuit, clients privilégiés, grand public, stars comme amateurs des belles et bonnes choses.

Mieux qu’un concept, un état d’esprit

Anticonformiste et avant-gardiste, Mercedes-Benz bouscule les habitudes du monde de l’automobile en créant désormais pour chacun de ses lancements un événement aux confins de la mode, du design et du happening.

New York, Berlin, Paris, Mercedes-Benz, partenaire international de la Fashion Week, fait vibrer les grandes métropoles en conjuguant air du temps et esthétique. En phase de renouveau et de modernisation, le constructeur rompt avec les codes traditionnels et se démarque de ses concurrents en s’inscrivant dans un lifestyle global où la voiture signe une nouvelle façon d’être et de vivre.

Plus jeune, plus moderne, plus ancrée dans son époque, Mercedes-Benz, sous la direction de son président Marc Langenbrinck, jette aux orties les vieux clichés et projette dans le futur ses nouvelles collections.

L’année dernière déjà, au mois d’avril, la marque créait l’événement au 25, boulevard des Capucines, avec son premier Pop-Up Store. Dans une ambiance de loft berlinois, elle dévoilait sur 1500 m2 le nouveau CLA, sous les anamorphoses et les miroirs, proposant une expérience inédite et renversante.

Cette année, la métamorphose du 30, avenue George V en un Mercedes-Benz Pop-Up Store géant laisse présager un succès encore plus important. Ses deux derniers modèles, le GLA et la Classe C vont créer l’émotion et le rêve. S’évader au coeur de la ville pour fuir le quotidien, un slogan qui tient sa promesse…

Jungle urbaine et raffinements subtils

Une seule entrée, deux vitrines. Deux vitrines, deux voitures. Sous une double peau gonflée à l’air, qui scintille par son ossature en cristal tendu à chaud, apparaissent de chaque côté de la porte la Classe C, berline musclée et racée qui renouvelle les règles du genre, et le GLA, le premier SUV compact de la marque. À gauche, dans une atmosphère de penthouse new yorkais avec vue sur la Grosse Pomme aux différents moments de la journée, la Classe C dévoile son nouveau design harmonieux et dynamique, son allure de citadine fugueuse à l’assaut des grandes évasions. Son habitacle entièrement transformé est un écrin de finitions subtiles et de haute technologie. La berline respire la sportivité – mais arbore des lignes sensuelles et des matériaux de haute qualité, et est la parfaite incarnation du luxe d’aujourd’hui.

À droite, le GLA SUV compact au design fluide et sportif d’un dynamisme époustouflant, est positionné, tête-bêche avec son jumeau, sur un half- pipe. Fascinant par son design, serein dans les déplacements quotidiens et avec des capacités tout-terrain – comme flânant entre les divers mondes de l’automobile, le GLA réinterprète de manière impressionnante le segment des SUV compacts. Il maîtrise et survole tous les défis au jour le jour et est également suffisamment robuste pour les excursions hors des sentiers battus. Autour, tout l’univers du skate fait de béton et des codes de la street culture. Entre les deux le coeur balance

Un univers aérien fait de côtes de maille et de miroirs

Le visiteur a tout le temps de décider. Entraîné par le mouvement perpétuel d’une ville imaginaire, il poursuit son chemin initiatique en pénétrant dans l’antre du Pop-Up Store, tout de gris vêtu.

Autour, les créations de Natacha Seban, directrice artistique de Bel Air, se balancent nonchalamment, au gré des envies et des attirances. Le regard tendu vers le GLA posé devant une frise de 90 skates couleur métal, bronze et or accrochés en étage sur un mur de briques, réalisé pour l’occasion, il emprunte le chemin central.

Plus loin, derrière le bar à l’aspect béton brut, des boites faites de tubes en chrome, posées en quinconce et rétro éclairées exposent sur fond de miroir les meilleurs crus du champagne Billecart-Salmon. Face au bar, la présence de la Classe C renvoie à l’image de raffinement qu’inspire une bibliothèque aux couleurs chaudes, devant laquelle est lové un lounge aux fauteuils avenants.

Depuis l’escalier central, la vue sur l’ensemble est surprenante : l’ossature du bâtiment restée à vif a juste été repeinte en gris souris. Ce décor industriel aux poteaux et tuyaux laissés bruts raconte à son tour une histoire.

Au sous-sol, place aux multiples événements qui vont animer le Mercedes-Benz Pop-Up Store durant ce mois d’ouverture. Un desk accueille les invités. L’escalier est entouré d’un lounge où sont posés des canapés gris, des tables basses. Sous les marches, un rétro projecteur passe un film qui se reflète dans un miroir. Sur la droite, les cuisines du restaurant éphémère du chef étoilé Jean-François Piège sont apparentes. La sobriété du béton brut et de l’inox met en valeur la valse des plats colorés sous les yeux des 55 convives installés au milieu de ce bistrot parisien au mobilier chic fait sur mesure. Au fond, un rideau en côte de maille posé sur toute la largeur et éclairé par des spots rasants, offre de subtils effets de lumière.Ambiance intimiste et contemporaine pour cet espace doté d’un autre bar.

À la table de Jean-François Piège

Rien d’étonnant que ce soit le chef drômois aux deux étoiles qui installe son restaurant éphémère au coeur de cette résidence urbaine ultra chic. « Je voudrais offrir ma table à tous ceux qui ne peuvent pas venir au 79, rue Saint-Dominique » souhaitait-il secrètement. À partir du 24 mars jusqu’au 5 avril, il va enflammer les cuisines avec un menu d’exception autour de trois plats et de trois desserts. Tout l’art de transmettre un peu de la haute gastronomie de son restaurant éponyme et un peu aussi de sa brasserie Thoumieux où chaque ingrédient utilisé est sublimé par la magie de ses créations. Jean-François Piège excelle dans l’art de la surprise avec chaque jour une collection de mets rares et raffinés. Un voyage des papilles au coeur de l’émotion et de la passion.

Du 24 mars au 5 avril 2014. Ouvert midi et soir – fermé le dimanche.

Informations & Réservations : 07 78 70 05 60

Traversée Nocturne

Du lundi au samedi, dès le coucher de soleil (19h) un bar à cocktail sera ouvert aux oiseaux de nuits avec écuries de djs et d’artistes invités.

Du 24 mars au 5 avril 2014. Fermé le dimanche.

Mercedes-Benz Pop-up Store

Du 12 mars au 5 avril 2014

30 avenue George V

75008 Paris

Du 24 mars au 5 avril 2014

Ouvert midi et soir – fermé le dimanche

Réservations : 07 78 70 05 60


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines