Magazine Insolite

La symétrie chez Wes Anderson

Publié le 18 mars 2014 par Didier Vincent

Wes Anderson est un planificateur. Le plan, fixe ou non, est son espace de travail. Le plan, le cadre, comme un peintre. L'obsession du réalisateur est que le spectateur ne s'ennuie jamais, peaufinant les prises de vue, travaillant la statique ou la dynamique de la mise en scène, l'alternance des rythmes. C'est de la bijouterie, travail d'orfèvre donc. Souvent un peu creux, parce que purement décoratif ou trop redondant (écœurement). On est à mille lieues de l'ennui que cherchaient Antonioni, Bergman ou Bresson. On se situe juste à côté de Méliès en ajustant tout une stratégie savante de ficelles, d'appâts et de détails pour séduire le spectateur par delà l'histoire. Du travail bien fait. Suffisant pour notre époque de surconsommation culturelle sans doute.(Je vais me faire des ennemis)

Les plus beaux ralentis

Vu du dessus

Wes Anderson Palettes.

Wes Anderson Palettes.

http://wesandersonpalettes.tumblr.com/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine