Magazine Science & vie

TOUT NE SERAIT IL QUE PHYSICO-CHIMIE CHEZ LE VIVANT ?( suite 17)

Publié le 18 mars 2014 par 000111aaa

A l’âge   si considérable que j’ai atteint  on peut se demander , comme MIRAGE  le fit  si judicieusement en commentaire il y a peu , quel  sorte d’intérêt SINCERE peut   présenter pour moi  cette présence sur ce blog….. PIERRE  dirait : « Des  collaborateurs , des élèves et   thésards   , des conférences  , des monceaux de choses à lire …… T’en as pas marre , PAPY ? T’as pas eu ton  « taf » ? (expression venant de  mon  arabe militaire  = trop –plein) .

Et je réponds, laconique : condition sine qua non  de ce blog = LA PASSION DE LA CONNAISSANCE

-« J’ai porté une grande attention à tes remarques finales d’hier  et j’ai déjà furieusement envie de contester …..Déjà sur ton exemple  des mammiferes placentaires  mieux lotis en  système neuronal  qui éliminent  les mammiferes marsupiaux   … A CE COMPTE LA pourquoi TOUS les mammifères   n’évolueraient ils pas   comme les Simiens ?   Et pourquoi   les chasseurs   carnivores  pas  mieux  que les « végétariens ….Et comment situer  les niveaux de conscience de toutes ces espèces ? etc.  car je n’ en ai pas fini !

-«  FRANCISCO VARELA   apporte des réponses que je vais fortifier .  Il dit qu’il faut relier les limitations de ces organismes aux « choix » évolutifs qui les ont contraints biologiquement ….Si tu .penses que l'évolution ne fonctionne que par optimisation   soit lente soit « raide »des forces sélectives , alors à  chaque situation,  correspondra  une espèce d'optimalité….E t si  une espèce donnée  se «  plait » et réussit   dans son biotope  , pourquoi évoluerait elle plus loin ? HEUREUSE ELLE EST ! HEUREUSE ELLE RESTE !Et   il explicite  « La conscience est étudiable…… Le tout, c'est de poser la question au niveau juste. Et le niveau juste, c'est le côté émergent de l'expérience ( de l’animal)……Ce côté émergent de l'expérience renvoie à la thèse que la conscience aurait émergé au cours de l'évolution du fait de l'avantage qu'elle apporte……(or)les capacités cognitives se présentent sous des formes diverses et doivent être « cousues » ensemble en permanence ….. Cela peut se manifester de diverses façons dans l'évolution. Une chauve-souris, une souris, un poisson …., chacun a son type d'expérience. Et la spécificité humaine a joué dans sa situation particulière, unique, qui a ouvert la possibilité réflexive. Là il y a effectivement une émergence sur le plan évolutif. »

-« Et  tu es d’accord ?Cette expérience qu’en font-ils ,ces animaux qui font du « sur-place » ?

-« Pourquoi ne le serais-je pas ?D’autant que comme lui je crois que l’on reste trop  anthropocentrique ; je le cite  « Je ne suis pas d'accord quand les gens parlent de conscience,  parce qu'ils ont tendance à coller ça uniquement au côté réflexif ( Descartes  encore !). Si l'on veut avancer dans cette question, il faut au moins en poser les termes. Un point fondamental, c'est de comprendre la nature de l'expérience tout court. C'est une forme de conscience, mais c'est une conscience sans réflexion »(Ex : chauvesouris , souris , poisson ).

 Et il rajoute avec malice : « (c’est) la réflexion, ou la capacité réflexive,(qui) va donner à la conscience son statut humain. S'il n'y avait que de l'expérience, je serais plutôt gorille. »  ( et moi bonobo  car ils sont  plus câlins !)……Puis son texte me renvoie  dans une direction grave, celle de mes amis ou connaissances atteints de la maladie d’ALTHEIMER , je le cite  en partie : « Comment étudier scientifiquement la conscience ? Par exemple, on place un sujet dans une situation relativement contrôlée, et on lui demande de se rappeler la maison où il a été élevé dans son enfance. La plupart des gens y arrivent sans problème. Ensuite, vous leur demandez comment ils ont fait, c'est-à-dire quelle stratégie ils ont employée pour évoquer ce souvenir. Ce souvenir lui-même n'a pas d'importance, c'est l'acte de déclencher le souvenir qui représente la capacité consciente. Elle est assez unique, car  on ne peut pas demander à un gorille d'évoquer ses souvenirs. »

  C’est à partir de là que je  diverge un peu de ses thèses …

-«   Pourquoi ?  Ca me semble pertinent  PAPY !

-«  Parce que je pense qu’ il en a des souvenirs , ce gorille , et que tout souvenir  ne passe pas obligatoirement par une verbalisation  …  De plus, on sait que par exemple  les mammifères marins possèdent une capacité de communication  à base de cliquetis divers  mais qui n'est pas loin d être  d'une sorte de langage assez  varié donc une mémoire  .  Par ailleurs  d’autres espèces passent   par des cris ou des  gestuelles diversifiées  . Concluons : l'apparition de l'Esprit n'est pas un saut catastrophique, mais la continuité nécessaire de l'incarnation dans l'évolution. Je crois personnellement  PIERRE  que   cette  symbolique d'échange et de catégorisation est  bien plus répandue  dans le règne animal que nous le soupçonnons ……

-«  Restons alors s’il te plait à l’homme …..

-« Et là encore je vais apporter ma pierre a la thèse de  VARELA . Il dit : « L'apparition du langage va faire la différence entre avoir une expérience, reflétée par un comportement neuronal, et la capacité réflexive. Mais il ne faut pas confondre celle-ci et la conscience. La capacité réflexive, dans le vide, ça ne donne rien. Elle doit s'incarner dans un univers cognitif complexe. C'est à l'intérieur de l'expérience qu'il y a cette nouvelle capacité d'auto description.C'est l'expérience de se référer à soi, de se référer à sa propre expérience »

.-«   Qu’as-tu à rajouter ?

-«  Ce que   DENIS LE BIHAN   nous raconte et qui nous différencie du gorille ! C’est  non seulement  la capacité et le nombre de cellules et synapses  de notre cerveau   qui nous ont différencié,  nous les Simiens , des autres mammifères mais le développement de l’aire  spécialisée dans l’usage de la préhension manuelle ……. Puis ensuite,   notre cerveau a «  embrayé »  dans  la  bonne direction offerte par le développement de notre voix et de l’apparition du langage articulé ,  par l’amplitude  qu il a permis  à des aires spécialisées de  BROCA  ( phonation )  et WERMICKE ( compréhension du langage) . Ca a peut- être pris 500000 ANS ! photo des aires 

Capture.PNG cerveau.PNG

  ASUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine