Magazine Psycho

Le vendredi 16 mai 2014 à Alès : L'HÔPITAL DE JOUR DANS LE PARCOURS DE SOIN DES ENFANTS AUTISTES

Publié le 18 mars 2014 par Balatmichel

vendredi 16 mai 2014 à Alès : L'HÔPITAL DE JOUR DANS LE PARCOURS DE SOIN DES ENFANTS AUTISTES

Avec la participation de Jacques Hochman, Marie Allione…

Salle le Capitole 10 place de l'Hôtel de Ville

Argument

Des psychiatres, psychologues, psychomotriciens, infirmiers, éducateurs, orthophonistes, secrétaires, aide-soignants travaillent quotidiennement dans les hôpitaux de jour où ils prennent en charge des enfants et des adolescents présentant des troubles envahissants du développement ou des troubles autistiques dont les formes sont parfois très sévères.

Dans la discrétion tous ces professionnels font un travail de qualité dans lequel les capacités d'accueil et de lien, l'ouverture permanente sur le monde, l'empathie, l'écoute clinique et l'inventivité thérapeutique dominent avec, le plus souvent, des effets très positifs sur le développement et la qualité de vie des enfants, améliorations dont témoignent des parents tout aussi discrets.

Pourtant aujourd'hui le travail de ces soignants et l'hôpital de jour comme dispositif de soin sont de plus en plus critiqués et parfois même durement attaqués. Les raisons de ces mises en cause et de ces attaques sont diverses. Elles s'inscrivent, entre autres, dans des rapports entre l'éducatif et le thérapeutique qui varient selon l'époque et la géographie ; elles sont motivées aussi par des souffrances qui n'ont pas toujours été entendues à leur juste mesure par les professionnels du soin ; elles sont parfois soutenues par des prises de position de femmes et d'hommes politiques plus fascinés par les effets d'annonce et le baromètre de l'opinion que par les avancées réelles des recherches cliniques et scientifiques. Et nous croyons que c'est surtout à cause de la méconnaissance des diverses théories et des pratiques éclectiques, qui sous-tendent la richesse du travail de la plupart des hôpitaux de jour, que la défiance peut s'installer. Cette méconnaissance par le grand public vient servir aujourd'hui des positions extrêmes et des intérêts particuliers qui prônent la disparition des hôpitaux de jour au profit exclusif de certaines méthodes éducatives comportementales, elles-mêmes remises en cause dans les pays d'où elles sont importées.

Nous avons donc voulu témoigner de nos pratiques soignantes dans un esprit d'ouverture à une pédopsychiatrie qui intègre au mieux toutes les nouvelles données concernant ces pathologies si complexes, si diverses et encore assez énigmatiques que l'on regroupe actuellement sous le terme de troubles du spectre autistique. Nous avons voulu aussi ouvrir la réflexion de cette journée sur ce mouvement antipsychiatrique qui n'en finit pas de nous éclabousser, sur les dernières recherches à propos des signes très précoces et sur les accordages entre les diverses approches éducatives, pédagogiques et thérapeutiques.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Balatmichel 956 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines