Magazine Asie

Les menaces qui pèsent sur la fiscalité en Chine

Publié le 18 mars 2014 par Recrrr

La fiscalité chinoise en crise

Les menaces qui pèsent sur la fiscalité en ChineDepuis les financements immobiliers des banques, le ministère de la fiscalité chinoise a subi une crise financière qui peut devenir importante. En effet, le secteur de banques chinoises a avancé les fonds nécessaires pour le boom de construction de logements qui sévit depuis quelques années en Chine. On connaît la relation étroite du secteur bancaire et de la politique en Chine. Et l’effort du gouvernement pour la capitalisation du secteur de la fiscalité a engendré l’accumulation de dettes incontrôlées. Les banques étant incapables de se conformer aux pratiques de prudences nécessaires pour recouvrir et contrôler leurs prêts.
Les menaces ne sont plus légères pour que les autorités chinoises aient émis une mise en garde le vendredi 26 janvier 2013. Les gouvernements de provinces et le secteur immobilier ont octroyé beaucoup de prêts mais « la qualité de ces prêts inspire la méfiance » résume le communiqué. D’un côté, le vice-ministre de fiscalité chinoise, Li Yong a émis des réflexions sur « les risques potentiels des prêts donnés au secteur immobilier et la durée de prêts octroyées aux gouvernements locaux ». En effet, le volume de créances incertaines peut atteindre jusqu’à 60% des fonds du secteur de fiscalité chinoise.

La Banque centrale tente de sauver la fiscalité de Chine


Les menaces qui pèsent sur la fiscalité en Chine
Début décembre, les banques chinoises ont émis un communiqué relatant l’augmentation de nouveaux prêts bancaires pendant le mois de novembre. Ceci s’élève à 64,7 milliards d’euros contre 62,5 milliards d’euros en octobre. Cette croissance de volume de crédits est une politique de la banque centrale de Chine. Les prêts peuvent être octroyés sans vraiment tenir compte de la solvabilité de l’autre partie. Cela pourrait occasionner à la longue une perte pour la fiscalité chinoise, car les banques deviennent de moins en moins solvables.
Pour cacher cette vulnérabilité des banques chinoises, la banque centrale a diminué trois fois les réserves obligatoires des banques. Grâce à cette mesure, elles peuvent encore donner des prêts. En outre, la banque centrale a également baissé le taux d’intérêt directeurs du mois de juillet et de mois de juin dans le but de faciliter l’emprunt. Li Yong a considéré que la poussée de l’économie chinoise va connaître une relâche à cause de problèmes de pollution de l’environnement et de la hausse de main d’œuvre. 
http://www.sjgrand.cn/fr/fiscalite-et-comptabilite-dentreprisehttp://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2012/12/26/la-finance-chinoise-menacee-par-un-exces-de-prets_1810499_3234.html

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Recrrr 4125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte